Accueil / Actualités / Bernard Tapie, au plus mal, épuisé face au cancer, « Je n’en pouvais plus des douleurs »

Bernard Tapie, au plus mal, épuisé face au cancer, « Je n’en pouvais plus des douleurs »

bernard-tapie-epuise-face-au-cancer-je-nen-pouvais-plus-des-douleurs

Bernard Tapie fait partie de ceux qui ont un franc parlé. Ainsi lors de son entretien avec les journalistes de LCI, il a poussé un coup de gueule. Des propos qui ont vraiment abasourdi certains téléspectateurs.

« Je n’en pouvais plus des douleurs »


Darius Rochebin a pu avoir comme convive Bernard Tapie sur son plateau. Effectivement, l’ancien président de l’OM avait parlé de son état de santé. Sa présence sur LCI est due au fait qu’il est dans une phase où il va mieux. Il y a un mois de cela, cet homme d’affaires avait « souffert le martyre du matin au soir, à ne pas pouvoir (se) lever, à ne pas pouvoir manger ». Bien évidemment, après cette période arrive celle où vous avez envie d’en finir, avait martelé Bernard Tapie. Des propos qui a surpris le journaliste alors il a essayé d’en savoir plus sur le sujet. Suite à cela, le businessman a fait des confidences sur son intimité, comme cette discussion qu’il a eue avec sa femme Dominique.

« À un moment donné, je n’en pouvais plus des douleurs au point de me mettre dans un état comateux. Est-ce que tu es d’accord pour anticiper le rendez-vous final ? » avait-il demandé à son épouse. La réponse de cette dernière a bien été claire. « Non, parfois le corps médical peut se tromper sur le pronostic irréversible de cette douleur », avait répondu Dominique. À première vue, elle ne veut pas laisser son homme partir.

Bernard Tapie, au bout du chemin


Bernard Tapie n’a pas fini d’être en colère contre les dirigeants du pays. En effet, il est contre leur idéologie et leur politique. Toutefois, aujourd’hui, il n’est plus assez fort pour débattre sur ce sujet. Cependant, il a fait des déclarations qui vont rester longtemps dans les esprits. « Est-ce que moi je vais m’occuper de la manière dont va mourir tel ou tel ministre ? Chacun à sa mort. Pour moi, ce n’est pas l’étape définitive, j’en suis convaincu. Exister, ce n’est pas utile ; vivre, c’est utile », avait-il déclaré. Des propos qui résonnent comme un grand sujet de philosophie.

Concernant son existence, un stade, voire même une tribune, va peut-être porter son nom à Marseille. Même Netflix est sur le point de sortir une série qui raconte les parcours de Bernard Tapie. Ce dernier a plusieurs cordes à son arc comme homme politique, chanteur et businessman. Or ça a jeté un froid quand il a appris que c’est le fils de son ami publicitaire Jacques Séguéla qui est à la tête de ce projet.