L’homme d’affaire et homme politique Bernard Tapie a depuis longtemps fait parler de lui. Au départ, son nom était lié avec l’équipe de football Marseillais dont il avait la direction. Quelques temps après il s’est engagé dans la politique.

Depuis quelques décennies, Bernard Tapie avait plusieurs soucis avec le justice. La majorité de son problème réside dans la fiscalité. Il a d’ailleurs dû écoper de quelques peines d’emprisonnement avec des millions d’amendes.

Face à une maladie grave depuis 2017


En 2017, le 400 ème grosse fortune de France déclare avoir un cancer de l’estomac. Entouré par sa famille, Bernard Tapie n’a pas baissé le bras même lorsqu’on lui a diagnostiqué en 2018 une extension de son cancer dans d’autres organes. En effet, le cancer s’est propagé et atteint en 2018 son œsophage.

L’année suivante, son état de santé ne s’est pas amélioré. Le cancer a encore pris d’autres organes et cette fois-ci c’est son poumon qu’il a endommagé. Toutefois, l’homme politique a toujours gardé espoir sur sa guérison. Ainsi, il a accepté de prendre part à un traitement lourd en phase expérimentale encore interdit en France.

Son état de santé s’aggrave


Combattre un cancer est déjà assez difficile. Dans le cas de Bernard Tapie, son corps combat 3 cancers dont un cancer de l’estomac, un dans son œsophage et un dans son poumon. Les chimiothérapies et les médicaments conventionnelles semblent n’avoir aucun effet sur son corps. Les effets secondaires du traitement qu’il suit en Belgique s’avèrent plus lourd que le médecins l’ont annoncé.

Selon ses dires, son coeur commence à perdre des forcesà cause de ce traitement. En fait, l’état Français interdit ce traitement à cause des effets secondaires perçues sur le système respiratoire et le cœur des patients. Pour le moment, Bernard Tapie annonce même être en “etat végétatif” mais garde espoir sur une éventuelle guérison. Et ce même si son état de santé ne serait plus comme avant.