Quelques semaines après leur agression, Bernard Tapie sort enfin du silence. Selon lui, traumatisé physiquement et psychologiquement, son couple a du mal à vivre dans la sérénité.

Cette nuit du mois d’avril 2021 restera à jamais gravée dans la mémoire de Bernard Tapie. Déjà affaiblie par un double cancer, une tragédie va toute faire basculer sa vie et celle de sa femme.

Bernard Tapie, victime d’un violent agression


Bernard Tapie aura du mal à oublier cet évènement tragique. Souffrant de plusieurs maladies et attaqué en justice, l’homme d’affaires a été victime d’un cambriolage qui a mal tourné. Un épisode de sa vie qu’il n’arrive pas à s’en remettre. Pire encore, sa femme a été marquée au visage et sera à jamais marquée par des cicatrices de ce drame.

Face à cet épisode, le maire de la ville a réagi au micro de BFMTV. Il avait déclaré : « Quatre la nuit, contre deux (…) Ça n’a pas de nom (…) [Ils] ont été réveillés en pleine nuit, à deux heures du matin, par quatre individus qui s’en sont pris à eux avec une extrême violence». Pour la femme de Bernard Tapie, ce cambriolage était un véritable cauchemar dont elle ne ressort pas indemne. En état de choc, elle a été hospitalisée. Pire encore, les médecins ont diagnostiqué de nombreuses blessures sur son visage.

Des révélations glaçantes


Très vite, le fils de Bernard Tapie, Stéphane, va se rendre sur des plateaux télévisés pour évoquer le drame que ses parents ont vécu. En effet, le home jacking était à la recherche d’un gros butin qui d’ailleurs n’existe pas. Ainsi, ils étaient à la recherche d’un fameux coffre-fort dans la maison du couple. Attristé, le maire de Combs-la-Ville a lancé ce constat poignant : « Je pense que leur violence était d’autant plus forte qu’ils n’obtenaient rien, parce qu’il n’y avait globalement pas grand-chose à prendre…»

Quelques heures après l’agression, Bernard Tapie va briser le silence et livre des détails donnant des frissons aux lecteurs de Libération. Selon lui : « C’est un peu dur à encaisser, mais cela va passer. J’aurai peut-être un peu de séquelles pour ma tumeur au cerveau, suite au coup de matraque reçu sur la tête. Les médecins me le diront dans deux jours».

Une décision radicale surprenante


Trois semaines après ce cambriolage, Bernard Tapie se rend sur le plateau du JT de TF1. À la grande surprise de tous, l’homme politique n’est pas venu pleurer face à Gilles Bouleau. En effet, il va démontrer son courage et son humilité face au public. Au micro de la Une, il avait déclaré : « Je voudrais vous dire que la seule façon d’arriver à passer au-dessus de cet évènement, c’est surtout de ne pas en faire un souvenir». Effectivement, malgré son traumatisme, Bernard Tapie veut désormais tourner la page et ne veut plus se focaliser sur cette agression.

Très bienveillant face à sa femme Dominique, il a décidé d’adresser un message au public. Bernard Tapie avait lancé : « Et comme ma femme nous regarde et qu’elle soit traitée, parce qu’elle a beaucoup de mal à revivre cet évènement toutes les nuits, si cela ne vous dérange pas, j’aimerais bien que l’on n’en parle pas». Du moins contrairement à sa femme, il est arrivé à remettre les pieds sur les lieux du drame. En tout cas, il invite tout le monde à ne plus parler de ce sujet. Il a conclu : « Voilà, c’est fini! Merci!»