Alors que Brigitte Macron devrait se rendre au Touquet pour le second tour des municipales avec son mari, des questions ne manqueraient pas de lui être posées sur l’hydroxychloroquine, qui aurait permis de soigner beaucoup de patients du Covid-19.

Il y aurait des vérités cachées, estime Le Soir Mag, qui publie un surprenant message. Les autorités craindraient un procès.

«Chacun de nous peut se demander pourquoi il y a eu zéro cas de problèmes cardiaques avec l’hydrochloroquine + antibiotique à l’IHU de Marseille et une hécatombe de ces problèmes dans la compilation concernant les résultats des traitements du Covid-19 que le «Lancet» vient de publier », est-il indiqué.

Le professeur Didier Raoult, qui officie l’IHU de Marseille où officiel, a proposé ce traitement à ses patients. Il n’y aurait pas eu de décès lié à cette maladie dans son hôpital. La raison est précisée.

« La réponse risque d’être simple : s’il n’y a presque pas de décès à Marseille –
où est suivi le protocole chinois – et proportionnellement beaucoup de décès ailleurs en France, où l’ordre – préventif ! – de ne pas utiliser la chloroquine a été généralement suivi », les autorités pourraient être poursuivies en justice.
Brigitte Macron, soutien de l’ombre de son mari, risquerait d’être interrogée à ce sujet.