La relation entre Brigitte et Emmanuel Macron n’a pas toujours été facile. D’ailleurs, évoquer un sujet particulier fait encore terriblement mal à la première dame. On vous dit tout.

Brigitte très ferme sur sa relation avec Emmanuel Macron


Depuis toujours, la relation entre Brigitte et Emmanuel Macron a toujours fait rage. Mais un sujet touche particulièrement la première dame. Il s’agit de discuter des débuts de sa relation avec le chef de l’État. En effet, en abordant ce sujet, la septuagénaire pourrait se montrer très froide.

Pour sa part, Gaëlle Tchakaloff, très proche du couple présidentiel, se confie sur ce sujet dans « Tant qu’on est tous les deux de Flammarion et Versilio », qui va paraître le 25 août prochain. Durant laquelle l’écrivaine livre une anecdote très surprenante sur ce sujet.

Selon le magazine le Point, elle se rappelle que : « Un jour, tu m’as fait de la peine. Au point de pleurer, sangloter, hoqueter au téléphone. J’étais abasourdie, désarçonnée par ta réaction ». Avant de poursuivre : « Je venais de t’indiquer que mon livre traiterait de vous deux, et non du président seulement. Il me semblait impossible d’écrire sur lui sans écrire sur toi ».

 

Un sujet très sensible


Effectivement, Brigitte Macron ne supporte pas d’aborder les débuts de sa relation avec Emmanuel Macron. Lors de son interview avec Gaëlle Tchakaloff, elle a utilisé des « Verbes radicaux, métalliques, définitifs ». Plus encore, elle est tombée dans une « colère froide qui a interrompu notre échange », selon l’écrivaine.

L’auteure indique : « Le lendemain matin, tu m’as rappelée pour savoir si j’allais mieux. En répétant plusieurs fois : “Emmanuel est très solide, il est plus solide que moi. Moi, je me mets en retrait, c’est ma manière de me protéger” ». Et de préciser : « Vote couple est l’unique sujet qui déclenche ce type de réaction ».

Selon les propos de la source, Brigitte Macron est très ferme sur le sujet : « Il ne faut pas y toucher. Je ne veux pas que l’on parle de nous. Je ne désire pas que notre couple soit exposé ». Une réaction qui intrigue Gaëlle Tchakaloff : « Quels abysses as-tu traversés pour passer du lyrisme au masque de fer en un claquement de doigts ? ».