Selon la première dame, Brigitte Macron, il y a certaines choses qui devraient être bannies de l’Élysée. Elle a alors décidé de prendre les choses en mains.

Des dîners mondains à l’Élysée


Aussi loin qu’on s’en souvienne, beaucoup d’évènements historiques ont eu lieu à l’Élysée. D’ailleurs, depuis son existence, le palais de l’Élysée a accueilli de nombreuses réceptions et de grands dîners. Les dirigeants qui se sont succédé ont perpétué cette tradition.

En effet, François Hollande ou Nicolas Sarkozy par exemple, ont organisé divers évènements au sein du palais. Mais on dirait que l’actuel président ne fait pas de même. En effet, Emmanuel Macron n’est pas habitué à ce genre de choses. D’ailleurs, sa femme Brigitte Macron ne veut plus organiser de dîners mondains.

Brigitte Macron n’en peut plus


Si on le compare aux anciens dirigeants de la France, Emmanuel Macron semble voir peu de monde. En effet, selon des proches de l’ancien ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, le chef d’État n’a presque pas de vie sociale. Il préfère passer ses soirées avec sa femme et son téléphone.

Ce train de vie semble convenir parfaitement à sa femme. En effet, Brigitte Macron a horreur des dîners mondains. D’ailleurs, elle ne veut plus qu’on en organise à l’Élysée. Elle a confié que ce genre d’évènement se terminait au petit matin et ne laissait pas assez de temps à son homme pour se reposer avant de reprendre le travail.

Des réunions secrètes


A la place des dîners mondains, Emmanuel et Brigitte Macron préfèrent organiser des réunions secrètes. Si secrètes que même Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée, n’est pas mis au courant. A croire qu’ils tiennent vraiment à ce qu’on respecte leur vie privée. En effet, pour ce chef d’État, on ne connaît ni escapades nocturnes ni fantasmes, encore moins des probables liaisons.

Dans son règne, les scandales et affaires privées n’ont pas leur place. Comme il n’a plus assez de temps pour profiter pleinement de sa vie de couple, il chérit ces petits moments avec sa femme. C’est pour cela qu’il organise des réunions secrètes dans le dos du secrétaire général de l’Élysée.