Brigitte Macron exprime sa paranoïa durant le voyage de son mari Emmanuel Macron en Russie. La première dame exprime sa fierté pour son mari d’avoir refusé de passer à un test ADN. Une façon d’esquiver les pièges posés par les présumés ennemis.

Brigitte Macron paranoïa, la fierté pour son époux

Pour prévenir la crise en Ukraine, le président français Emmanuel Macron se rend en Russie pour d’éventuelles solutions. Puisque le monde se bat encore contre la pandémie du coronavirus, tous les gestes barrières restent en vigueur. Comme pour chaque citoyen, l’époux de Brigitte Macron doit se conformer à un test PCR. Cependant, l’homme d’État refuse de prélever son ADN pour l’exécution du test.

Brigitte Macron paranoïa félicite son époux pour sa perspicacité. Une façon ou d’une autre de détourner les pièges d’un ennemi redoutable. Le magazine Le Parisien rapporte cette information dans l’un de ses articles.

La rencontre d’Emmanuel Macron avec Vladimir Poutine

Dans le cadre de sa fonction, Emmanuel Macron s’entretient avec le président russe, Vladimir Poutine. Puisque le président français ne s’est pas conformé aux règles sanitaires, les mesurent vont dans ce sens.

Les photos officielles de sa visite sont divulguées. Une table de 4m se dresse entre les deux présidents. Son homologue russe se tient face à lui au bout de la table. Une distance justifiée par les autorités françaises à la suite du refus d’Emmanuel Macron à passer le test PCR et le prélèvement d’ADN. Brigitte Macron paranoïa estime le choix de son mari plus judicieux pour prévenir d’éventuel piège.

L’inquiétude de Brigitte Macron justifiée

Plusieurs suppositions se lancent sur l’origine de ce protocole sanitaire russe. En effet, il s’agit d’un piège pour viser le président français. Le service de renseignement russe prévoit de définir l’état de santé de l’époux de Brigitte Macron.

Pour plus d’éclaircissement, le Parisien souligne les propos d’un écrivain spécialiste de la Russie. Effectivement, Brigitte Macron paranoïa est injustifiée. Ainsi, Michel Eltchaninoff affirme que les Russes ne s’aventurent pas dans ce chemin. Les risques d’empoisonnement d’un chef d’État demeurent impossibles.

Par ailleurs, pour atténuer les tensions, un proche d’Emmanuel Macron se lance dans un humour noir. Toutefois, l’utilisation de son ADN reste indéfinie. Par contre, les raisons de la paranoïa de Brigitte Macron semblent plausibles vu les expériences des Russes sur le domaine scientifique.