Si depuis tout ce temps, les rôles de Brigitte Macron étaient toujours associés avec le titre « première dame », cette fois-ci cela change en « charte ».

Brigitte Macron, un nouveau charte à l’Élysée


En effet, la présidence vient de publier une « charte de transparence » qui définit ses missions. Ces derniers sont financés sur le budget d’Emmanuel Macron. Pour cela, elle jouera un rôle actif dans la société civile à savoir sur les personnes handicapées, l’éducation, les enfants, les problèmes des femmes. Sans oubliés, les problèmes des femmes, la santé et l’égalité des sexes.

Effectivement, ces enjeux sociaux dans lesquels Brigitte Macron serait engagée sont parmi les priorités du manifeste d’Emmanuel Macron. Bien évidemment, cette nouvelle charte est une innovation. Car si l’on se remémore, aucun président de la République française n’a communiqué très clairement le rôle de son épouse. Pourtant, la création de ce poste officiel pour Brigitte Macron avait nécessité une modification de la loi ou encore de la constitution. De ce fait, ils ont utilisé la charte qui utilise la nomination « l’épouse du chef de l’État ».

Néanmoins, cette charte stipule que l’épouse du président ne percevra aucun salaire pour l’exercice de ses fonctions. Ajoutée à cela, elle n’aura pas son propre budget ou ses propres dépenses. Pour cela, les couts découleront du budget présidentiel. Toutefois, dans son propre bureau Brigitte Macron sera assistée par deux conseillers et un secrétaire pour mener à bien ses nouveaux rôles.

«Eh bien, vous avez du mal, mais taisez-vous simplement»


En réalité, via une pétition, 316 000 personnes se sont opposées à son rôle de « première dame ». Aussi, plusieurs citoyens se sont même focalisés sur l’écart d’âge de 24 ans, entre elle et son mari. Pour certains Français, elle a une forte influence sur Emmanuel Macron. Une situation qui ne passe pas pour eux. Lors d’une interview accordée au magazine Elle, Brigitte Macron était questionnée sur sa réaction face aux commentaires sexistes sur son écart d’âge avec son mari. Avec franchise, elle avait répondu : « Mal, mais finalement, je me suis dit : “Eh bien, vous avez du mal, mais taisez-vous simplement”. Bien évidemment, avec le temps, ça s’en va ».

Cependant, elle avait affirmé que sa relation avec Emmanuel Macron avait causé de la tourmente à ses proches. Elle a déclaré : « Les enfants souffrent souvent. Je sais que j’ai causé du tort à mes enfants, et c’est ce que je me reproche le plus. Mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire ce que j’ai fait. Il y a des moments dans la vie où il faut rendre vitaux les choix ». Alors que pour leur écart d’âge, elle avait lancé : « Donc, en ce qui concerne l’écart de 20 ans, tout ce qu’on pouvait dire à ce sujet était si insignifiant. Bien sûr, au petit-déjeuner, je m’assois là avec mes rides et lui avec sa fraîcheur. Mais c’est comme ça… ».