Si Brigitte Macron, qui affiche une peau lisse et rajeunie lors de sa récente sortie à l’hôpital, demeure aux côtés de son mari, malgré sa délicate opération à la rétine, ce ne serait pour ne pas le « laisser » seul face à ses conseillers.

Quelques jours après avoir subi une opération de la rétine, une intervention délicate qui était prévue avant le confinement, Brigitte Macron a fait une apparition à Gustave-Roussy, un centre régional de lutte contre le cancer situé à Villejuif dans le Val-de-Marne en France.

Les photos ont été publiées sur le Twitter officiel de cet établissement.
Pour l’occasion, l’épouse d’Emmanuel Macron a pu rencontrer les » jeunes patients et l’équipe de pédiatrie, mais aussi découvrir notre nouveau scanner « in the box », généreusement ».
Étonnement sur les photos diffusées, Brigitte Macron n’affiche aucune ride, et semble défier le temps. Peut-être des retouches d’image. Les rides sont en tout cas terrassées.

Par ailleurs, le magazine Célébrité rappelle dans sa dernière édition que la première dame serait réticente à laisser son mari à ses jeunes conseillères, surdiplômés et très « sûrs de leur supériorité ».

Une description des conseillers avait déjà été faite dans « Madame, la présidente », signé Ava Djamshidi et Schuck Nathalie, et édité chez Plon.
« Plusieurs d’entre eux ont gravité dans la galaxie Strauss-Kahn, avant le crash du Sofitel, en 2011. Ils en ont gardé la culture Havas (ex-Euro RSCG), que leurs détracteurs les accusent d’avoir inoculée au chef de l’État ».