La femme du président de la République, Brigitte Macron, évite un scandale de test ADN à la suite d’une visite de son mari à l’étranger. Le chef d’État se déplace en Russie depuis peu et un examen demeure demandé à ce dernier. Un spécialiste de la Russie livre une explication concernant la raison de cet acte important.

Brigitte Macron évite un scandale de test ADN


L’épouse du président français peut en effet rester fière de son homme à la suite de son déplacement en Russie. Il ne tombe pas en effet dans un piège qu’ils lui tendent là-bas. Brigitte Marcon évite complètement un scandale avec un vérification ADN.

Pendant son passage en Russie, une situation étonnante se déroule avec Emmanuel Macron. Les autorités russes semblent demander au Chef d’État français de se soumettre à un test ADN. Effectivement, il le dissimule sous les airs d’un analyse PCR pour ne pas causer de raffut. Une revue people évoque en effet la circonstance dans ses colonnes.

Emmanuel Macron visite la Russie et passe un test ADN


Les magazines Le Point  et Spéciale Dernière évoquent la situation lors de cette visite . Il indique qu’à l’arrivée de l’époux de Brigitte Macron sur la terre russe, il leur demande un examen. Il lui réclame de passer un test PCR en précisant que ça reste les consignes de sécurité en vigueur.

Le chef d’État entreprend ainsi un analyse face à la conjoncture. D’autre part, une spécialiste livre quelques interprétations concernant la situation. Ce dernier divulgue donc les explications sur l’acte qu’engagent les autorités russes.

Un spécialiste rassure Brigitte Macron face à un scandale


Michel Eltchaninoff explique donc qu’il ne doit pas tomber directement dans la paranoïa. Effectivement, il indique que les Russes ne prennent pas au juste le risque d’empoisonner un chef d’État. Ce spécialiste livre en effet ces confidences pendant un entretien accordé au magazine le Parisien.

Il évoque qu’en réalité Emmanuel Macron ne craint rien en particulier. Détenir son ADN permet aux Russes en effet de comprendre ses origines. D’autre part, ils désirent vérifier précisément l’état de santé de ce dernier. Il indique que personne ne sait pas à quelles fins ils comptent utiliser son ADN. Toutefois, une méfiance logique s’impose quand tout le monde connaît les capacités scientifiques de ses derniers dans ce domaine.