Bien que les élections se passent et que c’est en plein effervescence, Brigitte Macron se venge. La couple du président Emmanuel Macron est parfois la cible des moqueries et des vannes. Sujet d’une rumeur qui ne la laisse pas indifférente, elle compte prendre sa revanche.

Une rumeur inquiétante


Cette histoire commence avec une rumeur des plus choquantes et aussi abracadabrantes. Le couple présidentiel devrait, d’une certaine manière inspirer le respect. Pourtant c’est tout l’inverse qui se produit avec le couple des Macron. Non seulement le président lui-même est la cible des moqueries mais aussi on s’en prendrait aussi à sa femme.

Parfois, ils laissent passer ces rumeurs sans sourciller mais pour cette fois, la première dame n’en peut plus. Le magazine France Dimanche explique le sujet de la colère de Brigitte Macron qui risquerait de se venger. Une journaliste indépendante, qui se nomme Natacha Rey ainsi qu’une médium Amandine Roy ont propagé une rumeur inquiétante et drôle à la fois.

Brigitte Macron se venge, une colère noire


Les deux femmes précédemment citées, auraient colporté que la femme du président, Brigitte Macron n’est pas une femme. En effet, elles la soupçonnent d’être transgenre, bien qu’elle ait deux enfants. Très vite, cette rumeur est arrivée aux oreilles de la concernée. Brigitte Macron n’en peut plus et plonge dans une énorme colère et tristesse.

Dans le tirage du 25 février, le magazine France Dimanche donne plus de précisions concernant cette affaire. Cette rumeur a tellement affectée Brigitte Macron que même son mari est incapable de l’arrêter.

Une punition juridique


Au vu de l’importance du rang de la personne accusée d’être transgenre, France Dimanche entame une enquête approfondie sur la première dame. Brigitte Macron a bien eu vent de toutes les rumeurs en son encontre mais cette dernière l’a blessée. Enervée contre les deux femmes, elle entame les procédures juridiques.

Elle a alors assigné ces deux femmes pour se présenter devant le tribunal judiciaire de Paris. Brigitte Macron va fonder ses dispositions en fonction du Code civil relatives à la vie privée. Elle a ramené ses trois enfants mais aussi son frère Jean-Michel Trogneux pour témoigner. L’audience pour cette affaire, drôle, tout de même aura lieu le 15 juillet qui vient.