Brigitte Macron est de nouveau épiée par les institutions d’Etat. La Première Dame apporte son aide dans différents secteurs mais son travail est sous haute surveillance. La démarche de la Cour des Comptes s’inscrit dans une quête de transparence pour les citoyens. Les résultats qu’ils ont publiés ont donc été publiés au grand public.

Les spéculations concernant les dépenses de Brigitte Macron vont bon train. Serait-elle la source des différentes difficultés économiques de l’Etat ? A quel point la Première Dame est-elle une dépense pour le contribuable ? On vous donne tous les détails du résultat de la Cour Des Comptes concernant les dépenses de Brigitte Macron !

Une Première Dame très impliquée ?


Brigitte Macron a compris dès ses premiers pas à l’Elysée que le rôle de Première Dame n’est pas facile. Bien au contraire, elle se doit de faire des efforts pour « ne pas passer pour une opportuniste » auprès des citoyens. Comme l’épouse d’Emmanuel Macron le dit toujours : « Je ne suis pas élue, la seule manière de me faire accepter c’est donc d’aider ».

C’est donc pour cela qu’elle s’implique autant dans les œuvres de l’Etat. La première Dame est sollicitée à de nombreuses actions et dispose d’un cabinet totalement dédié à cet effet.

Brigitte Macron ruine l’Etat ?


La Cour des Comptes dévoile les dépenses et le taux d’activité de Brigitte Macron. Et les chiffres sont assez satisfaisants pour le bureau de la Première Dame. On note une hausse des activités à 21 000 courriers l’année précédente contre des dépenses de 282 476 euros. Le résultat est tout à fait bénéfique.

Il en est de même pour Emmanuel Macron qui utilise la même tactique que sa femme. Le couple présidentiel aurait réduit les déplacements à l’étranger de manière conséquente et se focalise sur les actions en interne. La stratégie est donc efficace puisqu’elle a permis un rapport positif pour tout le monde.