Accueil / Actualités / Burger King : Gros scandale sur les réseaux sociaux ! Les fans en deuil !

Burger King : Gros scandale sur les réseaux sociaux ! Les fans en deuil !

Burger King : Gros scandale sur les réseaux sociaux ! Les fans en deuil !

Voilà quelques années que Burger King essaie de s’implanter en France. Une démarche assez difficile puisque la réputation du géant de la restauration rapide n’est pas aussi luisante que celle des autres enseignes. Elle a surtout du mal à se faire une place chez les adeptes de la chaîne Quick.

Plus récemment, l’enseigne avait fait le buzz sur les réseaux sociaux. Une banderole assez explicite aurait particulièrement froissé les adeptes de l’ancienne chaîne de restauration. Une communication qui ne passe pas ? On vous donne les détails de cette nouvelle bévue pour Burger King !

Il rachète tout !


L’implantation de Burger King en France n’a pas été chose facile. Et pour cause, l’enseigne de Fast Food a choisi de faire un rachat pour intégrer le marché de l’Hexagone. Une démarche qui ne plaît pas du tout aux adeptes de Quick qui ont vu leur boutique se réduire en nombre de manière de conséquente.

Et petit à petit, bien que Burger King se soit déjà fait une place sur le marché, cette dernière est à controverse. Les fans de l’ancienne marque restent campés sur leur position par rapport à cet échange. Pour eux, il est tout simplement inconcevable de ne plus respecter leurs petites habitudes.

Une communication qui ne passe pas !


Alors que Burger King essaie de bien se faire voir par les clients sur les réseaux sociaux, sa dernière publication suscite la colère des internautes. Et pour cause, elle informe les clients que le Giant ne sera plus en boutique dans quelques temps.

Une triste nouvelle pour les adeptes du fast food. Ces derniers sont d’ailleurs nombreux à répondre à la publication de Burger King comme étant « en deuil ». De quoi faire réagir la chaîne qui se veut surtout attrayante pour les clients. Reste à savoir si ce coup de pub passera ou non sur le long terme