Depuis le 12 Décembre dernier et jusqu’au vendredi 27 janvier 2023, près de 12 millions de ménages recevront le chèque énergie exceptionnel offert par le gouvernement. Comprise entre 100 à 200 euros, ce montant permettra de payer les dépenses d’énergie du logement. Cependant, ce chèque n’est envoyé que sous certaines conditions et ne peut être utilisé pour le carburant.

Calendrier d’envoi du chèque énergie exceptionnel

Avant tout, il faut savoir que les bénéficiaires du chèque énergie exceptionnel n’ont aucune démarche à effectuer. Ainsi, 12 millions de ménages pourront toucher cette aide entre la fin du mois de décembre et le début du mois de Février. Pour être plus précis, l’envoi des chèques a déjà commencé le 12 décembre dernier. Cela ne se terminera qu’au 27 janvier 2023.

Il faut souligner que les envois sont étalés sur plusieurs semaines pour certains départements et certaines villes. Pour les départements d’Outre-Mer, ils pourront percevoir leur chèque dès le début du mois de Janvier.

Comparé au chèque énergie classique qui est cumulable, le chèque énergie exceptionnel profite d’un prolongement d’une année supplémentaire. Ainsi, ses bénéficiaires pourront l’utiliser jusqu’au 31 Mars 2024.

Montant du chèque énergie exceptionnel

Pour les ménages dont le revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation est inférieur à 10800 euros, le montant du chèque énergie est fixé à 200 euros. Par contre, il sera de 100 euros pour les ménages ayant un revenu fiscal de référence annuel entre 10800 euros et 17400 euros.

En guise d’exemples, le chèque sera de 100 euros pour un couple de deux enfants avec 3000 euros de revenus nets. En revanche, il est de 200 euros pour une mère célibataire avec deux enfants à charge et bénéficiaire du Smic.

Utilisation de cette aide du gouvernement

Le chèque énergie exceptionnel peut être utilisé pour régler les dépenses d’énergie liés au logement comme l’électricité, le gaz naturel ou le chauffage quelle que soit la méthode utilisée. Par ailleurs, il peut également servir à financer les travaux de rénovation énergétique. Cependant, il ne peut pas être utilisé pour payer le carburant.

Outre ce chèque, le gouvernement a limité la hausse des tarifs réglementés de vente d’électricité et de gaz à 15%. Cela permettrait selon les responsables de préserver le pouvoir d’achat des ménages. En effet, sans cette mesure, l’augmentation aurait serait estimée à 120%.