Ce dimanche 7 mars, Candice Boisson de Koh-Lanta n’avait pas fêté la célébration des grandes mères. En effet, elle avait dévoilé que la sienne est morte. Ainsi, elle lui a rendu hommage en postant un cliché d’elle et de sa mamie.

Candice Boisson de Koh-Lanta au plus mal


« Il n’y a pas d’Adieu parce qu’on ne meurt pas, mais on se transforme. Alors à plus tard ma chère petite Mamie. Quand nos âmes se regagneront. Je t’aime » pouvait-on lire en légende. Une publication qui a vraiment ému ses proches a l’exemple de son chéri Jérémy Raffin. De plus, la jeune femme avait mis deux émojis, un petit cœur rouge ainsi que des mains en prière. Elle a aussi privilégié du soutien d’Angélique et Camille Schneiderlin qu’elle a rencontré sur l’île Fidji.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Candice Boisson (@candiceboisson)

Après sa participation à Koh-Lanta, c’est à dire en 2018, Candice Boisson voulait se lancer dans un centre de cryothérapie. Un projet qui a vu le jour en décembre 2020 qu’elle a baptisé CryotherHappy. Une aventure entrepreneuriale des plus difficiles pour la jeune femme. « Et ça a mis autant de temps, car plusieurs personnes m’ont mis plein de bâtons dans les roues. Si j’en parle seulement aujourd’hui, c’est parce qu’ils n’ont pas l’intention d’arrêter de me pourrir la vie » déclare-t-elle sur les réseaux sociaux. Vraisemblablement, il s’agit des amis qui se sont transformés en concurrents. « C’est un long chemin, mais je me suis dit que j’allais ouvrir mon propre centre. J’ai évoqué ce projet aux “copains” ou je faisais de la cryothérapie. Donc on a décidé de faire une licence de marque, c’est comme une franchise avec le même nom. Ça me facilitait vraiment la tâche » rajoute-t-elle.

Un projet qui a eu du mal à voir le jour


Le problème, c’est que Candice Boisson de Koh-Lanta leur a fait un peu trop confiance. Fort heureusement, elle a suivi des cours « pour savoir comment monter un business plan et gérer une entreprise ». Toutefois, ses soi-disant amis voulaient lui vendre leurs machines d’occasion au prix du neuf.

« Aussi, ils réclamaient 30 % de ma société en plus du pourcentage que je leur devais chaque mois. Tout ça sans qu’ils déboursent zéro euro. Et puis après ils m’ont vendu leur fameuse formation. J’étais contraint de distribuer leur flyer. J’étais célèbre après Koh-Lanta et je prenais une photo avec le flyer pour faire de la pub » relate la jeune femme. C’est ainsi qu’elle a fait le choix de mener seul son projet. Malheureusement, ses concurrents lui a décrédibilisé auprès de la clinique. Ils ont fait courir le bruit qu’elle voyageait beaucoup, et qu’elle était trop jeune. De plus, ils ont précisé qu’elle était incapable de gérer une entreprise.

Lors de l’ouverture de son centre sur les réseaux, Candice Boisson de Koh-Lanta a dû aussi acheter un nom de domaine pour le site internet. Ainsi elle a fait des annonces pour en avoir un. Mais là encore, ses concurrents ont tout fait pour que ça ne se fasse pas. Cependant, elle compte sur le karma pour les remettre à leur place.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Candice Boisson (@candiceboisson)