Carla Bruni, la femme de l’ancien président français Nicolas Sarkozy s’est étonnée par les propos de son mari. En effet, la chanteuse n’a pas manqué de recadrer son époux. C’est une attitude honteuse à l’égard des candidats au primaire des LR.

Les affaires Nicolas Sarkozy

Le mari de Carla Bruni est associé à plusieurs procès. En effet, il était condamné à un an de prison ferme pour corruption et trafic d’influence sur l’affaire « écoutes ». Suite à ce jugement, il a décidé de faire appel et a clamé son innocence.

Ensuite, Nicolas Sarkozy est également mis en examen pour des accusations de financement de sa compagne électoral en 2007 par la Lybie. Et enfin, un second procès pour les dépenses abusives de sa compagne en 2012. En conséquence, Sarkozy a une mauvaise image concernant sa carrière politique.

Le couple Carla Bruni et Nicolas Sarkozy

Carla bruni a rencontré l’ancien président de la République lors d’un diner en 2007. Quatre mois plus tard, ils se disent « oui ». L’ex-mannequin et chanteuse annonce sa grossesse lors d’une interview accordée à Nice-Matin et accouche d’une fille en octobre 2011.

Comme toutes les premières dames, elle a assisté son mari et l’a représenté dans différents événements officiels. Néanmoins, Carla Bruni n’a jamais mis de côté sa carrière de chanteuse. Son agenda de concerts est bien rempli pour cette année et pour l’année prochaine.

Les remarques de Carla Bruni

« J’étais stupéfaite qu’on m’assimile à mon homme que j’aime plus que tout, mais qui n’est pas du tout moi ». C’est ce que la chanteuse affirme lors d’une interview à Nice matin. L’ancien président de la République a qualifié les cinq candidats de la partie Les républicains (Éric Ciotti, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Philippe Juvin et Xavier Bertrand) de nains.

Carla Bruni le conseillerait de ne pas faire des qualifications humiliantes envers eux. Ce qui est sûr c’est que Nicolas Sarkozy ne choisira pas entre ces candidats au primaire. Selon le magazine Le Point, le mari de Carla Bruni ne s’impliquera pas puisqu’il semble prendre parti pour Emmanuel Macron.