Aujourd’hui, cela fait seize ans qu’Eddie Barclay a disparu. Ce dernier était mort le 13 mai 2005 à l’hôpital Ambroise-Paré, en région parisienne. Sa dernière épouse, Caroline Barclay, a fait des révélations sur leurs histoires d’amour qui a viré en un vrai enfer.

Le revers de son charme


Eddie Barclay était le plus célèbre producteur de musique de son époque. En effet, il n’aimait pas être à l’école, or il avait l’oreille absolue. Grâce à son talent, il a pu avoir les plus grands talents comme Dalida. C’était un grand fêtard donc il était ami avec toute la jet-set. Ainsi, il avait organisé plusieurs événements sur Paris ou dans le sud, à Saint-Tropez. À l’exemple des emblématiques soirées blanches. Cependant, il était aussi un coureur de jupons selon les confidences de sa dernière femme Caroline Barclay. Apparemment, ce producteur avait une vie des plus tumultueuse. Effectivement, il a juré fidélité pas moins de huit fois. À première vue, c’était un grand passionné de l’amour. Vivre sans femme lui était impossible. « Il aimait être marié, avoir une épouse qui porte son nom. Une femme dont il s’occupait vraiment », avait déclaré sa dernière épouse lors d’un entretien.

Caroline et Eddie Barclay, du conte de fées au cauchemar


Lorsqu’ils se sont connus, Caroline Barclay n’avait que 20 ans alors qu’Eddie Barclay en avait plus de 60. Malgré les rumeurs disait qu’il était un homme à femmes, elle n’a vu que son charisme et sa réalité trépidante. « J’étais amie avec certaines de ses anciennes compagnes. Plusieurs d’entre elles avaient craqué parce qu’elles n’arrivaient pas à suivre son rythme, son train de vie », confie-t-elle. « Michelle, sa cinquième femme, avait pris 15 kilos en deux ans… Il fallait le suivre. À 65 ans, quelle énergie ! » avait-elle ajouté.

Après avoir longtemps résisté à ce producteur, elle finit par l’épouser en 1988. Après cette union, sa vie est devenue un vrai conte de fées. « Il se levait le matin et me demandait : “Ma chérie, qu’est-ce qui te ferait plaisir ? Un voyage ? Un spectacle ?” » relate-t-elle. Caroline Barclay décrit son époux comme un homme « galant, prévenant » et très attentionné. Apparemment, avec le temps, la jeune femme voulait devenir journaliste. Un besoin d’autonomie qui permet au producteur de montrer son vrai visage. C’est à partir de ce moment que le cauchemar a commencé.

Une séparation difficile


Un jour, Eddie Braclay lance un ultimatum à sa femme. « Un jour, Eddie m’a avoué qu’il voulait que son épouse soit sept jours sur sept avec lui. Que soit c’était comme ça ou bien il demandait le divorce », confie Caroline Barclay. À cette époque, elle n’avait que trente ans et pensait qu’elle avait toute la vie devant elle. De plus, elle n’en pouvait plus d’être comme dans « une prison dorée ». Par conséquent, Caroline décide alors de se séparer de son mari. Une décision que ce dernier avait eu du mal a accepté donc il a totalement coupé les ponts avec elle pendant deux ou trois ans.

Après le divorce, Caroline Barclay s’est retrouvée sans rien. « Il fallait tout de même que je me loge, que je me lance dans le monde professionnel ! Je n’avais rien, même pas de compte en banque. En même temps, je n’ai jamais manqué de rien à côté d’Eddie. Et s’il ne m’avait pas poussée au divorce, je serais certainement encore avec lui. Jusqu’au bout », déclare-t-elle. Avait-il perdu ses huit femmes à cause de son autre visage ou par pur égoïsme ? De son côté, Caroline Barclay a pu rebondir en se mariant avec l’homme d’affaires Michel Coencas. Aujourd’hui, ensemble, ils ont deux beaux enfants.