Caroline de Monaco angoisse Charlène en prenant une décision radicale en ce qui concerne l’éducation de Gabriella et Jacques. Dans ce sens, les enfants du prince Albert vont obtenir une éducation à l’ancienne comme tous les membres de la famille. Notamment, de la même manière que comment le prince Rainier III éduque leur papa et leurs tantes Caroline et Stéphanie.

Initiatives de Caroline de Monaco pour l’éducation


En effet, Caroline de Monaco angoisse Charlène en surveillant de très près l’éducation de ses jumeaux Gabriella et Jacques.
Dans ce sens, le magazine Voici rapporte la première dame de Monaco n’apprécie pas cette initiative de sa belle-sœur.

Apparemment, l’épouse du prince Albert de Monaco et la princesse Caroline de Monaco partagent une relation tendue depuis le début.
Par conséquent, l’ancienne nageuse n’apprécie strictement que l’ainée des Grimaldi s’impose dans l’éducation de ses enfants durant sa longue absence.

Notamment, la sœur aînée du prince souverain de Monaco s’inquiète pour ses neveu et nièce et les prend sous son aile.

Décision radicale au Palais


En effet, partant sur une bonne initiative Caroline de Monaco angoisse Charlène par la décision radicale qu’elle prend sans approbation.

Dans ce sens, la tante de Jacques et Gabriella décide de rencontrer la directrice de leur ancienne école pour l’intégration.
Par la suite, en apprenant cette nouvelle la première dame de Monaco en isolement en Suisse bouillonne carrément de rage.

En même temps, le magazine Histoires Vérités évoque le type d’éducation que les héritiers du trône monégasque vont très probablement recevoir.
Notamment, la même éduction que leur papa Albert de Monaco ainsi que leurs tantes Caroline et Stéphanie reçoivent à l’époque.

Caroline de Monaco angoisse Charlène


En effet, la princesse Caroline de Monaco évoque ce sujet très fièrement malgré son éducation datant du XIXe siècle.
Dans ce sens, les enfants du prince Rainier III et de la prince Grace ne les voient que très rarement.

En même temps, une nounou anglaise et une gouvernante française s’occupent d’eux durant toute leur enfance au sein du palais.
Par la suite, l’aînée des Grimaldi évoque dans le cadre d’une interview avec Madame Figaro son pensionnat des Dames de Saint-Maur.

Par ailleurs, il parait que la reine Elisabeth II opte également pour le même style pour l’éducation du prince Charles.