Caroline de Monaco soutient Charlène de Monaco et l’a sauvée de la solitude. Elle a fait en sorte qu’elle puisse devenir la princesse dont tout le monde attendait d’elle. Cependant, elle a fait quelques exceptions que l’ainée des Grimaldi compte bien rectifier.

Caroline de Monaco soutient Charlène de Monaco


Dans ses colonnes, le magazine Royauté met à l’honneur la princesse Charlène de Monaco. Selon l’article, l’épouse du Prince Albert de Monaco, le souverain monégasque n’est pas une princesse classique. En effet, elle n’est pas comme Kate Middleton ou encore l’ainée des Grimaldi.

D’ailleurs, la mère de Jacques et Gabriella l’a prouvé peu de temps avant la crise sanitaire. À cette époque, la princesse monégasque s’est rasée la tête façon punk. Apparemment, ce geste a permis de rappeler que l’ancienne nageuse aime bien nager à contre-courant.

De surcroit, à plusieurs reprises, la première dame du Rocher est apparue avec les larmes aux yeux.

Cependant, Caroline de Monaco a fait en sorte de l’aider à garder son image et de la pousser à donner le meilleur d’elle-même comme le veut son titre.

Une histoire de déjà vue


La vie de Charlène de Monaco au château de Monaco, il en est question dans les colonnes de New York Times. Comme le rappelle Joël Stratte-McClure, une spécialiste des têtes couronnées, une histoire similaire s’est passée avec Grace Kelly. En effet, cette dernière aurait vécu de terribles moments durant les premières années de son mariage avec le prince Rainier III.

D’ailleurs, les confidences d’un proche du clan Grimaldi y vont dans ce sens. En effet, lors son entretien avec le magazine, le comportement de Charlène de Monaco a été source de débat. Apparemment, l’épouse du souverain monégasque aurait toujours affiché un air de détachement par rapport à ce qu’on pouvait penser d’elle. Ou elle éprouverait une souffrance qui serait difficile à illuminer.

Ainsi, pour certains, il était difficile de la comprendre et de la cerner. Par contre, sa belle-sœur, Caroline de Monaco aurait réussi à la déchiffrer. Elle a su comment s’y prendre avec elle en lui offrant des marques d’affection qui seraient une priorité pour l’ancienne nageuse. Il lui fallait des actes pour se sentir qu’elle est appréciée pour sortir de sa bulle.

Grâce à la gardienne du clan Grimaldi, elle aurait réussi à surmonter ses peurs et ses craintes. Par conséquent, elle est devenue très active dans des œuvres caritatives.