Caroline Receveur est dans le collimateur du fisc français. Vraisemblablement, l’influenceuse est accusée d’exil fiscal et de non-déclaration de TVA. En effet, c’est son ancienne assistante qui l’a balancé aux autorités. Une affaire qui suscite fortement la polémique.

Caroline Receveur dans le viseur du fisc


Dès le début du mois de février, les ennuis de Caroline Receveur avec la justice française ont fait la Une des médias. En effet, il semblerait qu’elle use de sa société basée en Angleterre afin d’échapper au fisc français. C’est la raison pour laquelle, une perquisition a eu lieu dans son appartement parisien. Une visite qui n’a pas eu lieu, car les avocats de l’influenceuse ont contesté la perquisition. Comme explication, elle a affirmé ne pas habiter à cette adresse.

« Madame Receveur dispose depuis le 9 janvier 2018 d’une adresse à Paris. Elle dispose aussi de plusieurs comptes bancaires à cette adresse. L’acte de naissance de son fils ainsi que le domicile des parents est une adresse française » déclare la cour d’appel de Paris. La justice conclut donc que Caroline Receveur est domiciliée en France. Ainsi, pourquoi sa société, est-elle établie en Grande-Bretagne ? Vraisemblablement, l’un de ses proches vient de faire des confidences poignantes auprès du magazine Starmag. Des propos qui risquent de faire plonger encore plus la célébrité désormais expatriée à Dubaï.

Une situation financière en ordre


L’ex-assistante de l’influenceuse a fait de poignantes révélations de manière anonyme. Selon elle, son ancienne patronne serait une fille « très près de ses sous ». Donc cette affaire de montages fiscaux ne la surprend aucunement venant de Caroline Receveur. Effectivement, pour la célèbre influenceuse, le plus important c’est de faire un peu plus de bénéfices. Pour cela, la brigade financière a déjà interrogé ce témoin pour plus d’explication sur les fraudes fiscales de Caroline Receveur. À vrai dire, cette affaire remonte depuis 2014. Cette ancienne assistance affirme même qu’elle toucherait entre 30 et 50 000 euros mensuellement. S’agit-il alors d’une simple fraude fiscale ou bien d’une véritable volonté de malversations ? Résident aux Émirats arabes unis, Caroline Receveur n’est encore déclarée coupable de rien. Toutefois, les révélations de cette ancienne assistante risquent de tout faire basculer.