Face à ce locataire qui ne paie plus son loyer, le propriétaire n’hésite pas à prendre une décision radicale. Dans ce sens, à cours de patience pour parvenir à trouver une solution à ce problème de loyer impayé, il craque. En même temps, le propriétaire qui ne veut pas que cette affaire arrive jusqu’au tribunal veut y remédier à sa manière.

Ce locataire ne paie plus son loyer


En effet, ce locataire qui ne paie plus son loyer est une association proposant des solutions de logement aux personnes fragiles.

Dans ce sens, le propriétaire affirme n’avoir touché aucun des huit mois de loyer depuis le 1er décembre 2021.
Notamment, même en contactant tous les services, y compris ceux de l’État, qui subventionnent cette association louant son immeuble.

Apparemment, la procédure d’expulsion se retrouve sans cesse repoussée et les injonctions de payer toujours contestées.
Par ailleurs, 8 mois d’impayés pour un loyer de 950 euros vaut 7 600 euros pour préparer la rentrée des classes.

La version de cette association


D’un autre côté, ce locataire qui ne paie plus son loyer affirme de son côté une action délibérée.

En effet, comme le propriétaire de l’immeuble n’a pas respecté ses engagements pour la réalisation des travaux.
Dans ce sens, cette association qui propose des solutions de logement aux personnes fragiles soutient ne pas être mauvais payeur.

Apparemment, elle réclame juste son droit pour ces travaux nécessaires que le propriétaire de cet immeuble ne veut pas effectuer.
En même temps, indique le directeur adjoint de l’association rapporte une procédure en cours au sein des tribunaux pour cette affaire.

Décision radicale du propriétaire


En effet, suite à cette version du directeur adjoint de l’association, le propriétaire nie tout en bloc.

Dans ce sens, il soutient avoir effectuer des travaux pour la toiture et le chauffage dans cet immeuble qu’il a loué.
Par ailleurs, à bout de patience, le propriétaire prend la décision radicale d’enlever toutes les fenêtres le 8 juillet dernier.

En même temps, il peut également s’agir tout simplement d’un remplacement de fenêtres dans le cadre des travaux à effectuer.
Néanmoins, il reste une seule fenêtre près de l’unique personne présente lors de cette action du propriétaire en colère.