Céline Dion a maintes fois fait face à la mort avec la disparition de bon nombre de ses proches. Aujourd’hui fragilisée par des ennuis de santé qui l’éloignent de la scène et de ses millions de fans, la chanteuse a livré quelques confidences sur le sujet.

Céline Dion face à la mort, ses confidences

Dans son édition, avec un titre percutant : « Céline Dion face à la mort ! Les derniers instants », le magazine « Intimité » reprend les confidences de Stéphane Rotenberg, l’animateur emblématique de Pékin Express. Ce dernier s’était effectivement entretenu avec la star québécoise et est revenu sur un drame. Il savait que c’était un moment important pour elle car elle tenait à reprendre sa tournée. Pour Céline Dion, c’était une occasion de prendre la parole pour dire que tout allait bien.

Selon les confidences de l’animateur, il a tout de suite compris que la diva avait des choses à dire et surtout un message à faire passer. En effet, depuis un certain temps, personne ne savait dans quel état elle était, fragile ou en forme. Récemment, elle a ouvert son cœur sur la mort et évoqué les derniers instants de son mari, René Angélil, emporté des suites d’un cancer.

Source du mal de la chanteuse québécoise

Céline Dion n’aurait pas encaissé le choc de la disparition de son mari René Angélil. Ainsi, il est fort possible que cela ait un lien avec ses problèmes de santé actuel. Alors que Stéphane Rotenberg n’aurait pas osé poser des questions concernant un sujet aussi délicat, Céline Dion a décidé de totalement se confier jusqu’aux dernières minutes de son défunt époux.

Selon ses propos, elle serait restée à ses côtés du premier au dernier moment de sa fin de vie. Pendant plusieurs heures, elle serait accroupie, l’aurait embrassé et n’aurait cessé de l’embrasser. Puis, à un moment donné, elle n’a pu se résoudre à voir la personne qu’elle aime tant se transformer. C’est pourquoi, elle aurait mis un coussin sur sa tête et l’a réchauffé une dernière fois.

Pour l’animateur de Pékin Express, cette interview poignante est parmi les plus grands moments de sa carrière. Dans les colonnes de Gala, il confie que c’était très étrange et qu’il ne savait pas pourquoi l’équipe de Céline voulait que ce soit lui qui l’interviewe.