Cette femme et mère d’un bébé de deux mois a découvert que son mari est un imposteur. Elle accepte de raconter son histoire au micro de Parisien. Du jour au lendemain, sa vie a basculé et elle a découvert que sa vie avec son mari n’était que du mensonge.

Cette femme et mère d’un bébé de deux mois a découvert que son mari est un imposteur


Le vendredi 23 décembre 2022, Parisien publie dans ses colonnes un témoignage traumatisant d’une jeune mère d’une trentaine d’années. L’histoire se passait en janvier 2017. Marie Bosch vient à peine de rentrer de vacances avec son mari, et son bébé de deux mois qu’une énorme surprise les attendait.

Une fois devant la porte, la serrure de leur porte a été changée. Ce jour-là, sa vie a tourné au cauchemar. L’institutrice de 32 ans va découvrir la vraie personnalité de celui qui a partagé sa vie depuis plusieurs années. Son mari est un imposteur. Du jour au lendemain, il disparait en laissant derrière lui son épouse, sa fille de deux mois et d’énormes dettes.

Les confidences de la mère de famille


Une fois qu’elle a observé que la serrure de leur porte d’entrée a été changée, elle s’est rendue chez la voisine. Cette femme et mère d’un bébé de deux mois a cru que des squatteurs se sont installés chez eux. Mais la réponse de leur voisine l’a scotché.

Cette dernière a annoncé que leur maison a été mise aux enchères. De surcroit, elle lui a questionné sur la raison pour laquelle, ils n’ont jamais répondu aux invitations du conseil de copropriété. En effet, cela fait plusieurs mois que leur cas était leur sujet de discussion.

Cependant, Marie Bosch a du mal à croire à ce que sa voisine venait de lui raconter. De surcroit, son mari Marc fait semblant de ne rien comprendre. Il a insisté qu’ils remboursaient leur prêt chaque mois. D’ailleurs, puisqu’il gérait l’administratif et il présentait des extraits de compte à son épouse. Avec ces preuves, la mère de famille a cru à son mari.

Le jour où tout a basculé


Deux jours après, une de ses amies l’a informé qu’elle a retrouvé l’huissier de justice qui s’est occupé de la vente de leur appartement aux enchères. Ce dernier a indiqué qu’il connaissait l’époux de Marie Bosch.

Par la suite, elle a essayé de joindre son mari par téléphone des centaines de fois, mais en vain. Il n’a répondu à aucun de ses messages. Il s’est volatilisé.

Donc, la trentenaire a compris qu’elle vivait dans le mensonge. Cette femme et mère d’un bébé de deux mois a découvert qu’il n’a jamais travaillé dans l’entreprise dont il a parlé. 

Mais la plus choquante reste que Marc a rencontré plusieurs fois le nouveau propriétaire de leur appartement. Il lui a raconté que sa femme et sa fille étaient mortes.