Le cabinet de la ministre des Pensions Karine Lalieux annonce la revalorisation de la pension minimum des Belges à 1 500 euros nets par mois. De plus, quelques allocations seront également à la hausse à partir du 1er janvier 2023.

Changement en vigueur dès le 1er janvier 2023


La nouvelle année 2023 débute par une bonne nouvelle pour les retraités et de nombreux bénéficiaires des allocations. En effet, selon un communiqué, il y aura une troisième revalorisation de la pension minimum, de la grapa, du revenu d’intégration sociale et de l’allocation de remplacement des revenus destinés pour les handicapées.

Face à la forte inflation qui sévit toute l’Europe, cette revalorisation a pour but d’aider plus d’un million de personnes dont le pouvoir d’achat serait au plus mal. À rappeler d’ailleurs que le gouvernement belge a prévu d’augmenter progressivement ces allocations sociales tous les 1ᵉʳˢ janviers de la législature.

Revalorisation de la pension minimum à 1 500 euros nets


Cette revalorisation est de 2,6 %. De ce fait, la pension minimum sera de 1 500 euros nets pour une personne isolée qui a eu 45 ans de carrière complète. Comme l’a indiqué Karine Lalieux, cette hausse a eu lieu en raison de la promesse du gouvernement fédéral. L’accord stipulait de dépasser les 1 500 euros nets en 2024.

Cependant, en raison de la situation actuelle, ce montant sera franchi dès 2023. Donc, la pension minimum pour une carrière complète sera de 1 637 euros bruts, soit 1 549 euros nets par mois, indexation et l’enveloppe bien-être incluses. On observe une hausse de 257 euros nets par rapport en septembre 2020 qui était de 1 292 euros.

Concernant le taux « ménage », la pension minimum s’élèvera à 2 045 euros nets à partir du 1er janvier 2023.

D’autres allocations à la hausse


La revalorisation concerne également la garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA). Le montant sera de 1 460 euros par mois pour une personne isolée. 973 euros pour un cohabitant pour 2023.

Le revenu d’intégration sociale (RIS) et l’allocation de remplacement de revenus (ARR) des personnes handicapées seront à la hausse. Le montant est de 1 241,13 euros bruts par mois pour les personnes isolées.

Pour les cohabitants, le RIS et l’ARR passeront de 809,42 euros bruts par mois. Pour les personnes avec charge familiale, le montant sera de 1 640,83 euros bruts par mois.