Les rumeurs entourant l’épouse du prince Albert n’arrêtent pas de surprendre, comme celle affirmant Charlène de Monaco accro à une panoplie de somnifères. Pour essuyer la boue qui salit le nom de sa bien-aimée, le prince Albert prend la parole. Il donne alors des explications concernant le mal qui la ronge.

De l’ORL à la dépression


Tous ces mois d’absence au Rocher ont fini par faire naître des milliers de spéculations autour de l’état de la princesse Charlène de Monaco. Au début, il s’agissait d’un problème au niveau de l’ORL, de ce fait, elle est partie en Afrique du Sud pour se soigner. Après, elle est revenue brièvement à Monaco avant de disparaître à nouveau en Suisse.

Certains affirment que la princesse est accro à un mélange dangereux de somnifères depuis quelques temps. Comme c’est une rumeur assez grave vu son statut, Albert de Monaco décide de réagir vis-à-vis de cette rumeur.

Charlène de Monaco accro, un démenti royal


Sûrement affecté par cette inquiétante rumeur, le petit frère de Caroline de Monaco a décidé de répondre indirectement à cette spéculation. Longtemps, il a clamé haut et fort que son épouse avait besoin de calme et de tranquillité. Voilà la raison de son départ secret pour la Suisse. Ce n’est que plus tard que le palais a donné quelques informations sur son état, notamment cette fatigue émotionnelle et physique.

Le magazine Voici assure que Charlène de Monaco est accro depuis neuf ans d’un mélange dangereux d’Imovane et de Stilnox mais aussi de quelques dérivés de Carfentanil. Ce dernier est un opioïdes extrêmement toxiques.

Dans ce mélange mortel, on trouve des éléments 10 000 fois plus dangereux que la morphine et 4 000 fois plus que l’héroïne et encore plus dangereux que le fentanyl.

Absente pour la Sainte Dévote


Certaines rumeurs affirment que la prise excessive de médicaments est due à une vieille blessure qui l’empêchait de dormir. Tout aurait commencé avec cela, pourtant le palais royal dément cette hypothèse jusqu’au bout.

On la savait déprimée et fatiguée mais aujourd’hui, ils affirment que c’est un problème de dents. En attendant, la princesse Charlène de Monaco est absente pour la fête de la Sainte Dévote. Certaines rumeurs disaient qu’elle allait revenir au Palais pour l’occasion pourtant, elle s’absente pour la sainte Patronne.

Bien que son état s’est amélioré, elle est obligée de poursuivre son traitement en Suisse.