Charlène de Monaco serait amusée par Gabriella à cause d’un étonnant comportement pour déconcentrer son frère. La princesse aurait enfin trouvé le bonheur au sein de sa famille. Et des photos pendant la fête nationale monégasque en témoignent.

Charlène de Monaco enfin heureuse


Le 19 novembre dernier, les Monégasques ont fêté le jour de la fête nationale. D’ailleurs, de nombreuses photos pendant l’évènement se retrouvent dans la presse people. Notamment, celles où se sont affichés les membres de la famille princière.

Comme le cas du magazine Point de vue qui publie dans ses colonnes de superbes photos. Une belle unité a été remarquée. En effet, ce serait une façon de mettre fin aux rumeurs sur quelques dissensions au sein du couple d’Albert et Charlène de Monaco.

Ces ragots se sont propagés depuis le retour de l’épouse du souverain monégasque de Suisse où elle aurait suivi des traitements pour dépression.

De surcroit, Gabriella et Jacques étaient heureux de retrouver leur mère pour l’occasion. Rappelez-vous, la princesse n’avait pas pu assister aux célébrations l’année dernière en raison de ses soucis de santé.

Les enfants Grimadli à la fête nationale


Jacques et Gabriella de Monaco, les jumeaux de la princesse Charlène et du Prince Albert, étaient à l’honneur lors des célébrations de la fête nationale de la principauté.

Kaira Rose et Bodie, les enfants de Gareth Wittstock, le frère de Charlène de Monaco ont également honoré de leur présence à la cérémonie.

D’ailleurs, elles étaient impatientes de retrouver leurs cousins, le prince et la princesse Gabriella. Les héritiers du trône monégasques se sont apparus au centre de l’escalier d’honneur du Palais princier.

Les jumeaux se tenaient aux côtés de leurs deux tantes, les princesses Caroline et Stéphanie de Monaco.

Charlène de Monaco amusée par Gabriella


D’après la publication du magazine Point de vue, Jacques Grimaldi affichait un aplomb à toute épreuve ce jour-là. De son côté, sa sœur Gabriella tente de le déconcentrer avec des appels malicieux.

Par contre, il etait insensible à cette recherche de complicité de sa jumelle. Il est donc resté attentif à sa posture sous le regard amusé de leur mère, Charlène de Monaco.

Puis, il a adressé un salut impeccable au diapason de son père au moment où les carabiniers entonnent l’hymne national a cappella.