La princesse Charlène de Monaco se trouve au cœur d’un scandale de pédophilie en ce moment. Elle vient de faire son grand retour au Palais pour reprendre le cours de sa vie. Actuellement, elle doit déjà faire face à un scandale qui impacte son entourage et la touche directement.

Charlène de Monaco au cœur d’un scandale de pédophilie après son retour


La première dame de Monaco a suivi un traitement pour fatigue morale et physique loin du palais. Récemment, elle parle de son grand retour au palais à la suite d’une réelle amélioration de son état. Pour plus de précision, elle passe quatre mois en Suisse pour pouvoir se rétablir et revenir auprès de ses enfants et son époux.

Charlène de Monaco affronte déjà un grand trouble qui lui met au cœur d’un scandale de pédophilie. Le magazine Public se consacre au quotidien chamboulé de l’épouse du Prince Albert ce 24 mars. La première dame de Monaco souhaite encore s’éloigner un peu de sa vie de célébrité pendant un temps. Elle s’installe temporairement au Roc Agel pour se reposer et se remettre d’aplomb petit à petit.

L’épouse d’Albert de Monaco ne peut directement reprendre les reines au palais


Récemment, Albert de Monaco se livre auprès des magazines afin de répondre aux rumeurs concernant sa femme. Concrètement, les allégations se portent sur son couple et la maladie qui atteint sa femme. Il déclare que Charlène de Monaco n’a pas de maladie grave et se rétablit partiellement en s’isolant au Roc Angel.

C’est effectivement l’immense domaine de 55 hectares des Grimaldi qui l’héberge pour un certain temps. D’ailleurs, c’est précisément une cruelle ironie du destin qu’elle ne peut refuser. Les autorités compétentes ont débarqué dans les locaux de sa fondation ce 15 mars pour prendre une personne accusée de pédophilie.

Une affaire de pédophilie qui tourmente vraisemblablement Charlène de Monaco


La personne que recherche la police dans les locaux de la fondation de Charlène de Monaco est William McCandless. En effet, il exerce dans la fondation et collabore avec la première dame jusqu’en 2017. L’homme en question a donc déjà une vie antérieure entachée par la pédophilie. Néanmoins, l’épouse du Prince Albert l’engage même s’il officie dans une église anglophone de Monaco.

Il commence à s’exercer dans la fondation de Charlène de Monaco après avoir exercé précédemment dans un collège de la principauté. La justice américaine accuse donc ce prêtre américain proche de la première dame de Monaco. Précisément, il déclare qu’il a amassé de nombreuses photos pédopo*nographique pendant qu’il travaille à Monaco.