Charlène de Monaco au lac Léman en Suisse veut s’approprier le domaine de Michael Schumacher par les frais de son mari. Dans ce sens, la compagne de l’ancien pilote prend la décision de céder le domaine pour couvrir les frais médicaux. En même temps, un magazine livre quelques détails qui confirme cet accord d’acquisition de ce domaine au bord du lac.

Le domaine de Michael Schumacher


En effet, discrète depuis un moment, Charlène de Monaco au lac Léman s’offre une grande propriété, notamment celui du pilote.

Dans ce sens, celle qui partage la vie de l’ancien champion de Formule 1 vient de mettre ce domaine sur le marché.
En même temps, Corinna Schumacher veut céder la propriété au bord du lac pour la somme de 58 millions d’euros.

Notamment, l’épouse de Michael Schumacher compte sur les gains rapportés par cette vente pour financer les soins prodigués au pilote.
Apparemment, après sa chute au ski en décembre 2013 à Méribel, les frais médicaux s’élèvent jusqu’à 3 millions par an.

Une précision concernant la vente


En effet, ce domaine convoité par Charlène de Monaco au lac Léman s’étend sur plus de 20.000 mètres carrés.

Dans ce sens, le magazine Bunte nous rapporte ce projet ambitieux de la maman de Jacques et Gabriella en Suisse.
Apparemment, la publication évoque la manière de s’y prendre du gestionnaire de fortune du prince Albert de Monaco Claude Palmero.

Notamment, Sean Wittstock le frère de la première dame de Monaco lui sert d’intermédiaire pour cette propriété au bord du lac.
En d’autres termes, il a pour mission de transférer des fonds à une société contrôlée par le prince souverain.

Charlène de Monaco au lac Léman


Par la suite, cette société doit à son tour rechercher un domaine pour l’épouse du prince souverain sur le lac Léman.

Dans ce sens, l’ancien champion du monde de Formule 1 de 53 ans possède une villa au bord de ce lac.
Notamment, le domaine de Michael Schumacher mis en vente par sa chère épouse se trouve dans la ville de Gland.

Par conséquent, la maman de Jacques et Gabriella en quête d’une propriété peut s’intéresser à celle de l’ancien pilote F1.
En même temps, le Palais ne veut pas évoquer le sujet de ce projet ambitieux de la princesse Charlène de Monaco.