Charlène de Monaco montre qu’elle est loin d’être écartée. Elle réaffirme sa suprématie au Gala de la Croix rouge

Caroline et Charlène de Monaco : rivalité de longue date

Les deux princesses ont toujours eu des relations tendues. Et ceux dès l’époque où l’ex tueuse des bassins a intégré la famille royale. Le média allemand « Bild » le rapporte dans ses pages. L’ aînée des Grimaldi se serait toujours considérée comme la meilleure princesse. L’arrivée de la concurrence de Charlène de Monaco était de taille.

La princesse de Hanovre aurait alors rendu difficile le quotidien de sa belle-sœur. L’ancienne championne de natation n’aurait jamais trouvé sa place dans la famille royale. Et pour cause, sa place de Première dame était boycottée par Caroline de Monaco. Mais ce n’est pas seulement ce qu’elle a voulu lui prendre.

Secret de succession à Monaco


Durant leur année ensemble, Charlène et son prince Albert ont engendré deux beaux jumeaux. Leur fille Gabriella et son frère Jacques, qui a le titre de Prince héréditaire, destiné à succéder son père. Mais Caroline de Monaco a d’autres plans. En effet, on parle d’un accord secret entre Albert et Caroline sur sa succession.

En effet, la princesse de Hanovre aurait conclu une entente pour écarter sa rivale du trône. Ainsi, selon cet accord, si Albert ll devait mourir, en l’attente de la majorité du prince Jacques, la place de Régente lui reviendrait. Des propos qui ferais se sentir exclu la princesse Charlène de Monaco

Retour en force de la princesse des monégasques


À peine de retour de sa convalescence que la princesse des monégasques accapare les médias. Malgré qu’elle ait été absente durant le bal de la Rose, elle s’est vite rattrapée au Gala de la Croix rouge. Un événement annuel auquel la mère de Jacques et Gabriella n’a pas pu assister l’année dernière à cause de la maladie.

Mais son retour est grandement remarqué à ce Gala. Une fête caritative pour l’organisation qui réunit nombres de personnalités. C’est à cet événement que l’ex athlète s’était illustrée, et a même été nommée vice-présidente. Ce qui balaye les rumeurs qu’elle soit écartée du Rocher. Charlène de Monaco n’est pas prête à renoncer à sa couronne.