A son retour au Palais, Charlène de Monaco serait emmenée à accepter la présence des enfants ainés du Prince Albert de Monaco. En son absence, de multiples changements seraient mis en place au palais du Rocher. Notamment concernant ses beaux enfants.

Charlène de Monaco en convalescence

Après un long séjour en Afrique du Sud pour hospitalisation, Charlène de Monaco restait en convalescence dans un établissement privé.

En effet, elle est soignée en Suisse pour des raisons de fatigue générale et de trouble psychique. Compte tenu de sa situation, elle serait absentée trop longtemps du palais, pour ses obligations familiales et royales.

Les beaux-enfants de Charlène de Monaco

Avant de se marier avec Charlène de Monaco, le souverain monégasque avait déjà gouté à la paternité. Albert de Monaco s’est mis en couple avec une Américaine Tamara Rotolo, avec qui le prince a eu sa première fille prénommée Jazmin Grace en mars 1992.

Ensuite, de son union avec Nicole Coste, une Hôtesse de l’air d’origine togolaise est née en aout 2003, Alexandre Grimaldi-Coste. Il a rencontré cette dernière à un bal de la croix rouge. Des enfants illégitimes que le prince Albert a décidé de reconnaitre.

La présence de Jazmin Grace et Alexandre Coste au palais

Le magazine Public a fait mention de l’imposition des ainés du Prince Albert au Rocher. De ce fait, à son retour au palais, Charlène de Monaco devrait faire face à la présence des ainés d’Albert de Monaco.

D’ailleurs, le fils ainé du prince est venu s’installer au château lorsque la première dame se trouvait dans son pays natal pour hospitalisation. La célébration de l’anniversaire d’Alexandre s’est aussi célébrée sur place. Le magazine Paris Match a immortalisé ces instants sur leur publication. De plus, Jazmin Grace était aussi présente à l’évènement.

Bref, Charlène de Monaco risquerait de ne pas pouvoir s’imposer avec les ainés du prince. La mère des jumeaux, Jacques et Gabriella qui séjournera encore plusieurs mois en Suisse sera confrontée à plusieurs changements, précisa un communiqué du palais.