Charlène de Monaco dupée, Albert de Monaco rejoint son ex en Italie et çà risque de ne pas plaire à son épouse ! Après les festivités pascales, le prince souverain s’est vite envolée sous d’autres cieux. On vous en dit plus !

Charlène de Monaco dupée, Albert de Monaco rejoint son ex en Italie

Après les festivités pascales, le prince souverain s’est vite envolée sous d’autres cieux. Après être apparu à côté de la maman des jumeaux durant les fêtes de Pâques, Albert II de Monaco aurait quitté la principauté pour se rendre en Italie. Pure coïncidence ou pas, son ex, Nicole Coste et leur fils Alexandre y sont également. C’est du moins ce que prétendrait le magazine allemand Gala. Un voyage qui entrerait dans le cadre de ses voyages protocolaires. Un déplacement officiel sous couvert d’un rendez-vous en catimini selon les observateurs de la famille princière.

Une des raisons pour laquelle la première Dame de Monaco serait méfiante envers son tendre époux. Dépeinte comme iconoclaste, la maman de jumeaux n’aurait pas les mêmes comportements que Grace Kelly ou encore Kate Middleton face à des situations qui la dérangeraient. On se rappelle encore le jour où elle s’est rasée la tête en style punk.

Iconoclaste, elle assume sa différence

Pour le magazine Gotha, Charlène de Monaco aime à nager à contre-courant. U7n spécialiste des têtes couronnées, Joel Stratte-McCure rappelait également ce qu’avait vécu Grace Kelly durant les premières année de son mariage avec le prince Albert Rainier. Une histoire comparable à celle que vivrait Charlène de Monaco. Grace Kelly aurait tenu jusqu’au bout et c’est ce qui inspirerait la maman des jumeaux. Selon une source anonyme, « Charlène a toujours eu soit un air de détachement total par rapport à ce qu’on pouvait penser d’elle soit un masque de souffrance que rien ne pouvait illuminer. »

Et la source d’ajouter : « Elle a toujours été difficile à cerner, indéchiffrable. Elle n’était pas une femme trophée comme on en croise souvent à Monaco. Elle n’est pas non plus une intrigante. » Par contre, prétendre qu’elle ne serait pas au courant de ce qui se passe au palais serait une erreur. Un voyage en Italie qui serait donc suivie de près par la maman des jumeaux.