Charlène de Monaco a fait face à une addiction et se trouve en isolement forcé à Montreux. Un magazine apporte des précisions concernant la situation. Le mal dont la princesse de Monaco souffre, voit le jour suite à une déclaration.

La princesse Charlène de Monaco a une addiction et par conséquent se trouve en isolement forcé à Montreux


La princesse monégasque continue un long séjour au loin du Rocher et de sa famille. En effet, la femme du Prince Albert de Monaco se fait hospitaliser et soigner à l’étranger. Plus précisément, des révélations dévoilent que c’est non pas à Zurich, mais à Montreux.

Charlène de Monaco se fait soigner dans un hôpital spécialisé pour les traitements d’addictions. Le magazine allemand Bild dévoile des informations concernant cet établissement spécialisé. L’hôpital se trouve également en Suisse néanmoins certaines informations ne concorde pas avec les annonces citées.

La clinique où Charlène de Monaco se spécialise sur les traitements d’addiction


Effectivement, la clinique se situe dans un cadre magnifique dans les montagnes à proximité de la ville de Montreux. L’établissement Les Alpes se situe exactement donc en Suisse et elle donne sur une vue imprenable sur le lac Léman. L’hebdomadaire allemand relate également que l’endroit dégage beaucoup de splendeur, de sérénité et de paisibilité.

C’est donc l’endroit où Charlène de Monaco passe les quatre mois de traitement pour une soi-disant maladie. Des sources du Rocher répandent donc des rumeurs afin que tout le monde pense que c’est à Zurich en Suisse. Des informations évoquées en décembre semblent se préciser. Le magazine Closer révèle une double addiction aux somnifères et aux antalgiques.

Un établissement spécialisé pour les personnes qui ont besoin de traitement pour addiction


Cet établissement mentionné par le média allemand prend en charge et traite les patients avec des problèmes d’addictions. Ça peut être lié à l’alcool, les drogues c’est-à-dire des substances, mais également aux comportements par exemple le jeu addictif.

D’autre part, les problèmes de troubles alimentaires également peuvent être traités dans ce refuge ayant un cadre unique en Europe. Un quotidien de Suisse dévoile que les capitaines d’industrie, des personnalités du showbiz et politiques s’y font traiter. Précisément le frais d’une semaine de traitement s’élève à 38 000 euros. L’épouse du Prince Albert en ferait partie.