La princesse Charlène de Monaco mène une double vie secrète dans la principauté. L’endroit où elle se trouve exactement devient un réel mystère, car beaucoup de rumeurs circulent en ce moment. Elle n’entame pas encore son grand retour au Palais toutefois elle passe du temps avec ses enfants.

Charlène de Monaco mène une double vie secrète


Une affirmation mentionne effectivement que la Monégasque demeure en Corse. Toutefois, ce renseignement semble incorrect parce qu’elle subsiste bien justement à Roc Agel. Charlène de Monaco mène donc une double vie secrète, car elle reste là-bas avec les enfants depuis ce 9 avril. Cela coïncide d’ailleurs avec la date des débuts de vacances scolaires dans la principauté.

Le Palais dissimule et brouille les informations la concernant une nouvelle fois. Les pauses du printemps commencent le 9 avril et se finissent le 22 avril à Monaco. Le magazine allemand In Touch rapporte que l’épouse d’Albert de Monaco s’installe à Roc Agel. C’est une propriété agricole des Grimaldi qui se trouve à vingt kilomètres de la principauté.

La première dame se retranche dans le domaine des Roc Agel


Charlène de Monaco passe de nombreux moments dans ce domaine pendant la pandémie du Covid. Dans le temps, l’hebdomadaire sud-africain You publie les photos qui confirment l’information. En ce moment, elle écoule du temps dans la propriété avec les jumeaux, Gabriella et Jacques. La princesse monégasque entretient et renforce ces liens avec eux à la suite d’un long éloignement.

Le Prince Albert de Monaco de son côté s’accorde une nouvelle fois avec les circonstances du Covid. Il annule même obligatoirement son vol pour New York à la suite de l’évolution de la maladie. Le magazine Paris Match dévoile qu’elle tente peu à peu de regagner sa vie de première dame et de reconquérir son énergie. L’hebdomadaire rajoute que la première dame conçoit déjà que dans le Palais, elle ne compte pas que des amis.

Charlène de Monaco s’apprête à revenir calmement au Palais et consciente sur la situation qui l’attend


Stéphane Bern qui reste proche de la famille princière rappelle dans le magazine la situation de Charlène de Monaco. Il cite que ses regards malheureux demeurent illustrés de hangars. Les Monégasques frustrés exposent ses humeurs distraites, changeantes et ses emportements. Ces modifications de coupes de cheveux également deviennent leurs sujets principals.

Une amie livre des confidences la concernant, elle mentionne que dans le temps elle détient beaucoup de volonté. Toutefois, elle se sent aussitôt critiquée et mal comprise, elle se renferme donc pour se sécuriser. Des allégations proprement anti Charlène divulgue même qu’elle souffre de crises de paranoïa.