Effectuant des allers-retours entre la Corse pour sa convalescence et le Rocher, Charlène de Monaco évite l’empoisonnement. Dans ce sens, le prince souverain Albert de Monaco met à la disposition de sa chère épouse un jet privé. En même temps, le papa de Jacques et Gabriella ne veut plus prendre aucun risque et préfère rester extrêmement vigilant.

Charlène de Monaco évite l’empoisonnement


En effet, le magazine France Dimanche rapporte cet épisode où la princesse Charlène de Monaco évite l’empoisonnement de sa famille.

Dans ce sens, le magazine Gotha revient sur ce sujet dernièrement pour évoquer la décision stricte prise à ce moment.
Notamment, cette décision provient de la préfecture de la Seine-Saint-Denis, qui constate également les anomalies par rapport à la nourriture.

Par conséquent, la préfecture prend la décision de fermer un établissement après cet incident, un traiteur haut de gamme.
En même temps, le prince souverain Albert de Monaco et toute sa famille font partie des fidèles clients de l’établissement.

Décision validée par Albert


En effet, Charlène de Monaco évite l’empoisonnement à l’époque en raison de cette décision de la préfecture de la Seine-Saint-Denis.

Dans ce sens, la direction de la consommation constate la présence de nuisibles dans les cuisines durant leur inspection.
Notamment, des souris, des blattes mouches en plus de l’absence de gestion de durée de vie des denrées en stock.

Apparemment, cette société de service traiteur représente un danger pour la santé de ses prestigieux clients dont la famille princière.
Par conséquent, le prince souverain Albert de Monaco valide totalement cette décision de la préfecture de fermer immédiatement cet établissement.

L’image du pays monégasque en jeu


En effet, le mari de la princesse Charlène de Monaco s’offre toujours les services de ce traiteur haut de gamme.
Dans ce sens, pour sa famille au quotidien comme pour les invités de marque qu’il reçoit au sein du palais.

En même temps, le prince souverain Albert de Monaco connait certainement les impacts d’un empoisonnement alimentaire sur l’image du pays.
Par conséquent, soucieux par rapport à l’honneur de son pays, le papa de Jacques et Gabriella trie les fournisseurs.

Par ailleurs, le magazine Neue Blatt rapporte que la première dame effectue des allers-retours entre la Corse et Roc Agel.