La princesse Charlène de Monaco inquiète vraiment Albert qui reste catastrophé. Il demeure nécessaire d’entreprendre une opération de dernier recours. Le souverain de la principauté craint réellement pour sa tendre épouse en ce moment.

Charlène de Monaco inquiète vraiment le Prince Albert


La princesse monégasque retourne depuis peu au Rocher après une longue moi d’absence auprès de sa famille. Charlène de Monaco inquiète bien sûr en effet son entourage, surtout le Prince Albert. Elle doit absolument entreprendre une opération de dernier recours face à la situation qui s’impose.

Le magazine Voici de sa part parle de l’accord qu’elle passe avec son homme, le souverain de Monaco. D’un autre côté, France Dimanche mentionne de la maladie de Charlène de Monaco qui ne demeure pas complètement disparue. Il évoque que la première dame de la principauté ne reste pas totalement tirer d’affaire face à son mal.

La princesse monégasque n’en finit pas encore avec son vice


L’hebdomadaire rapporte dans son numéro daté du 6 mai que la première dame de Monaco inquiète encore tout le monde. Elle retourne en effet au Rocher depuis déjà un mois et son état ne reste pas totalement stable. Il annonce également une opération de dernier recours que Charlène de Monaco doit entamer. Toutefois, elle ne doit pas engager une intervention chirurgicale, mais de communication.

Beaucoup d’affirmations circulent en effet concernant le couple princier. Surtout, elle alimente une friction entre le Prince Albert et sa femme, Charlène de Monaco. Elle doit précisément entreprendre une exposition en public avec son époux pour démentir les allégations. D’autre part, elle ne demeure pas encore complètement rétablie.

Charlène de Monaco qui inquiète vraiment le Prince Albert sort en public dernièrement


Les médecins demeurent vraiment rassurants toutefois, bien que Charlène regagne Monaco depuis quelques semaines, son état reste inquiétante. Bien sûr, ce week-end, précisément le 1er mai, elle assiste à un évènement incontournable pour la principauté. Elle s’efforce de se montrer avec un sourire timide.

L’hebdomadaire dévoile que tout le monde perçoit qu’elle semble demeurer forcée. Pendant cette sortie, la mère de Jacques et Gabrielle choisit un tailleur-pantalon gris anthracite totalement funèbre. Charlène de Monaco affiche par la suite une apparence de morte vivante avec son allure qui paraît flottée dans l’air dedans. C’est effectivement, une réelle catastrophe en termes de cliché d’ailleurs, elle reste comparée à une automate.