Charlène de Monaco a fait son grand retour sur le Rocher après avoir passé un bon nombre de jours en Afrique du Sud.
Récemment revenue depuis environ 10 jours, la princesse a laissé tout son entourage abasourdi par son choix de quitter le palais pour reprendre sa vie dans un appartement privé.
Cette information étant confirmée par nos confrères de Closer, la princesse a donc pris un autre chemin pour continuer sa vie.

Une situation assez inquiétante !


Cette décision est en effet un résultat plutôt désagréable dû à son rapprochement avec sa guide spirituelle, Dawn Earl.
Un rapprochement assez particulier depuis quelque temps et qui donne des effets assez négatifs chez certains.
Effectivement, cette conseillère a fait beaucoup de révélations ces derniers mois suscitant qu’elle est un fauteur de trouble pour Charlène.
Étant un sujet de plusieurs opérations répétitives, Charlène est devenue une préoccupation pour les monégasques ces derniers mois.

Son retour au Rocher a en effet surpris quelques personnes qui n’y croyaient pas.
Son mari, le Prince Albert, quant à lui, a toujours soutenu leur bonne relation de couple et qu’il n’y a jamais eu la moindre séparation.
Ces interventions sont survenues plus d’une fois en partageant à tous presque des bonnes nouvelles sur la santé de sa chère épouse.

Des décisions allant au-delà du domaine personnel


La princesse Charlène, à son grand retour, a pris une lourde décision dont sa séparation avec certains membres de son staff et de sa conseillère personnelle en était le sujet.
Cependant, on n’a pas vraiment cessé d’entendre son nom et à chaque fois, une menace qu’elle influence négativement la princesse a toujours surgi pendant sa convalescence.

Charlène de Monaco a, en effet, créé un barrage entre elle et certaines personnes en dissociant petit à petit les platines affirme Stéphane Bern. Il poursuit, avant tout abandon, elle a dû faire face aux diverses affirmations déplaisantes des profiteurs qui ont eu lieu dans le palais.

D’après nos confrères de Paris Match, un an passé, ils ont dévoilé le vrai visage de cette « numérologue sud-africaine » qui était un élément très néfaste dans le palais.
En appuis à cette affirmation, le magazine people a confié que cette prophétesse autoproclamée prend les décisions sur qui Charlène doit donner sa confiance.

À cet égard, Madame Dawn Earl, conseillère privée de SAS the Princess est traitée de tous les noms sordides qu’on puisse imaginée à une personne. Certains pensent qu’elle est une « sorcière », une « prophétesse », une « diseuse de bonne aventure », une « numérologue ». D’autres sont arrivés même à dire qu’elle est une « flashy » voire une « survivante d’un culte en Australie » ..