La princesse Charlène de Monaco reste protégée après un accord financier qu’elle passe avec le Prince Albert. Une allégation dévoile récemment que le souverain du Rocher et sa femme valident un deal à la suite de son retour. Le Palais préserve la première dame à la suite avec son annonce.

Charlène de Monaco protégée après un accord financier avec Albert


À la suite de son retour à la principauté en effet, le Prince Albert de Monaco signe un accord avec sa femme. Il prend conscience qu’elle doit également vivre un peu de liberté. Une affirmation indique donc que le souverain accepte de débourser 12 millions d’euros par an pour qu’elle assure son train de vie. D’autre part, Charlène de Monaco reste protégée après cet accord financier avec Albert.

L’hebdomadaire Daily Mail reprend en effet les informations non confirmées de la revue Voici.  Effectivement, l’objectif principal reste donc qu’elle puisse bien assurer ses obligations protocolaires. Une source proche se lance également dans une confidence concernant la situation.

Albert de Monaco passe un deal avec sa femme en difficulté


La source proche, sous le sceau de l’anonymat, révèle les informations liées au deal entre le souverain et son épouse. Cette dernière dévoile que Charlène de Monaco demande au Prince Albert de signer un contrat confidentiel. En outre, le Palais de Monaco ne livre pas de précisions concernant cet arrangement particulier.

Toutefois, le Palais rapporte également que tous les ans, la principauté prodigue une somme de 46 millions à la famille princière pour subvenir aux frais de bon déroulement de la constitution. D’autre part, il rappelle de même que les membres du clan princier de Monaco ne demeurent pas des fonctionnaires. Charlène de Monaco reste protégée indirectement par le Palais donc avec les propos qu’il évoque.

Charlène de Monaco, son droit en tant que l’épouse du souverain


Il dévoile en effet que la famille princière ainsi que ces membres ne demeurent pas des fonctionnaires. Il indique indirectement donc que Charlène de Monaco reste dépendante financièrement de son époux milliardaire. Elle ne détient pas ainsi de source de revenue particulière. En outre, une spécialiste avisée des têtes couronnées divulgue que l’accord  reste donc légitime.

Cette dernière mentionne que la princesse possède beaucoup d’avantages spécifiques même si elle ne bénéficie pas de ressources. D’ailleurs, elle rajoute que Charlène de Monaco passe par une période très rude récemment donc la situation reste logique. La première dame du Rocher doit disposer de ses revenus particuliers.