Après l’humiliation à New-York, la princesse Charlène de Monaco punit Albert en manquant la célébration de la fête nationale monégasque. Dans ce sens, l’épouse du prince souverain de Monaco pourrait décide de s’absenter pour le 9 novembre comme l’année dernière. En même temps, le papa de Jacques et Gabriella tient à apporter sa version face à cette confidence de Nicole Coste.

Charlène de Monaco punit Albert


En effet, une interview qui se déroule l’année dernière blesse profondément la première dame du Rocher fragilisée par sa maladie.

Dans ce sens, il s’agit d’un déballage de Nicole Coste la mère du fils ainé du prince souverain monégasque Alexandre.
Apparemment, Nicole Coste affirmait que son fils métis se retrouve écarté dans le quartier des domestiques par l’ancienne nageuse.

En même temps, elle ne manque pas de partager quelques photos du jeune homme qui célébrait ses 18 ans dans l’interview.
Par la suite, Charlène de Monaco punit Albert à cause de cette bombe qui a certainement nécessité un accord du Palais.

L’humiliation à New-York


En effet, une amie de la maman de Jacques et Gabriella évoque ce sujet dans le cadre d’une interview avec Elle.

D’un autre côté, le prince Albert soutient qu’il n’avait pas donné son accord pour ce déballage de Nicole Coste.
« Dans le cas particulier de cet article concernant madame Coste, je ne savais évidemment pas ce qu’elle allait faire paraître », disait-il.

Apparemment, la maman d’Alexandre Coste l’avait juste prévenu de son intention de sortir quelque chose.
Cependant, il croyait qu’il s’agissait juste d’une photo d’anniversaire et ne tolère strictement pas ce geste déplacé de Nicole Coste.

Sa décision pour la Fête Nationale


En effet, l’ex-nageuse humiliée risque de faire l’impasse le 19 novembre prochain pour la célébration de la fête Nationale monégasque.

Dans ce sens, Charlène de Monaco punit Albert en prévoyant de manquer la fête la plus importante de l’année.
De plus, cela lui éviterait de se retrouver face à Caroline de Monaco avec laquelle elle partage une relation tendue.

Apparemment, le magazine Voici rapporte que l’année dernière, la princesse accepte de venir à cet événement en posant ses conditions.
Notamment, la plus vitale pour elle : l’assurance que sa belle-sœur Caroline ne soit pas présente pour l’occasion.