Charlène de Monaco réfugiée en Corse sous les recommandations de son époux le prince Albert de Monaco brise le silence. Dans ce sens, à peine de retour sur le Rocher, la première dame rejoint la Suisse pour un examen médical. Par la suite, la maman de Jacques et Gabriella met le cap sur la Corse qui lui rappelle son pays d’origine.

Charlène de Monaco réfugiée en Corse


En effet, le palais princier déclare officiellement le retour tant attendu de la première dame monégasque le 12 mars 2022.
Dans ce sens, après quelques mois de thérapie en Suisse la maman de Jacques et Gabriella retourne auprès des siens.

Et pourtant, à peine rentrée le média italien Corriere della affirme qu’elle ne va pas poursuivre sa convalescence au pays.
Apparemment, l’épouse du prince souverain Albert de Monaco de retour après des mois d’isolement quitte de nouveau la principauté.

Notamment, Charlène de Monaco réfugiée en Corse adore cette ile de beauté et souhaite s’y ressourcer en toute sérénité.

La véritable raison


En effet, l’épouse du prince Albert de Monaco se pointe à l’aéroport de Nice en date du 22 mars dernier.
Dans ce sens, le magazine Bild affirme qu’elle veut prendre le vol pour la capitale Suisse pour un examen médical.

Et pourtant, la maman de Jacques et Gabriella suit les décisions de son époux et s’envole pour la Corse.
En même temps, Charlène de Monaco réfugiée en Corse approuve totalement comme elle développe un attachement avec cette ile.

Notamment, la première dame monégasque confie lors d’une interview avec Point de Vue que l’ile lui rappelle l’Afrique du Sud.

Confidences de la princesse


En effet, la princesse Charlène de Monaco qui adore son pays natal affirme qu’il n’y a pas plus beau pays au monde.

En même temps, une fois arrivée en Corse elle s’aperçoit que cette ile possède autant de potentiel que l’Afrique du Sud.
Notamment, par rapport aux paysages d’une beauté à couper le souffle, le bonheur pour cette grande admiratrice de la nature.

De plus, la maman de Jacques et Gabriella apprécie également la convivialité de ses habitants qui l’accueillent à bras ouvert.
Dans ce sens, l’épouse du prince souverain Albert de Monaco qualifient ces gens de personnes chaleureuses, ouvertes et droites.