Même si elle est convalescence, Charlène de Monaco riposte quand Nicole Coste s’en prend à elle. Cette dernière est la mère d’un des enfants du prince Albert de Monaco, Alexandre. Les deux femmes ne s’entendent pas et les confrontations ne se font pas rares.

Nicole Coste attaque, un coup qui ne passe pas inaperçu


Nicole Coste, l’hôtesse de l’air qui avait eu une aventure avec le prince Albert et la mère de son premier fils sort ses griffes. Non contente d’un geste de Charlène de Monaco, elle refuse de se laisser marcher dessus.

Le magazine Gala aborde ce sujet de discorde entre ces deux femmes. Gala souligne la rivalité entre les deux femmes qui persistent jusqu’à aujourd’hui. La mère d’Alexandre s’en serait prise à Charlène de Monaco mais ce serait uniquement pour rendre les coups

Nicole Coste protège son fils, Charlène de Monaco riposte


Comme le prince Albert a reconnu publiquement qu’Alexandre est son fils, un certain tact et diplomatie s’imposent aux deux femmes. Nicole Coste s’affirme en tant que personne tendre et pleine de douceur dans le magazine Paris Match. Elle ajoute même qu’elles se doivent d’être d’un soutien mutuel à cause de cette situation un peu particulière.

Elle ajoute que Charlène de Monaco a eu une attitude impardonnable à l’égard de son fils Alexandre. Cette dernière l’aurait fait siéger à l’aile des employés quand Albert de Monaco était absent. C’est un geste indélicat voire même humiliant qui ne passe pas inaperçu.

Un démenti par les proches de la princesse


Certains proches de la princesse Charlène de Monaco affirment qu’elle s’implique à rapprocher le prince Albert de Monaco et Alexandre. La mère de ce dernier a tenu à affirmer que ce n’est pas le cas. Autre qu’Alexandre, le prince Albert de Monaco a aussi une autre fille illégitime nommée Jazmin Grace.

Le magazine People déclare que la mère des jumeaux, Jacques et Gabriella encourage son mari à s’impliquer un peu plus dans la vie de tous ses enfants. Elle l’inciterait donc à avoir plus de liens auprès de ses aînés. Le magazine allemand Neue Post confirme cette supposition.

Jusque-là, chacune des parties a son propre point de vue et semble ne pas encore trouver un terrain d’entente.