Alors qu’ils étaient à Peille pour le futur refuge SPA de Monaco, Charlène de Monaco se moque d’Albert de Monaco. Elle était souriante pour placer la première pierre aux bras de son mari. La princesse ne s’est pas retenue de s’être moquée de son époux, pas très doué de ses mains.

Son état de santé inquiète


Charlène de Monaco a été au milieu des polémiques depuis des mois à cause de son état de santé. Ses longues absences ont suscité beaucoup de questions sans réponse satisfaisante. Même si elle est revenue depuis des mois maintenant, Charlène de Monaco n’apparaît toujours au top de sa forme. Lors de certaines sorties, on pouvait voir des signes de fatigue sur le visage de la princesse.

Le magazine Public affirme qu’elle est fatiguée et peut-être serait-ce le signe avant-coureur d’une maladie. Il est vrai que les précédents départs de la princesse de Monaco se sont faits précipitamment et sans avertissement.

Les inquiétudes subsistent


Charlène de Monaco était consciente qu’elle se devait être le plus présente pour ses sujets. Même si elle a dû s’absenter à cause de sa maladie, elle tenait à se rattraper le plus possible. Son retour au Grand Prix de Monaco était acclamé et accueilli chaleureusement. Puis il y en a eu bien d’autres comme le pique-nique traditionnel qui s’est tenu au Parc Antoinette.

Cette fois, pour le nouveau refuge de la SPA de Monaco. Beaucoup s’inquiètent à son sujet même si elle remplit ses fonctions à la perfection. Malgré son sourire chaleureux, on pouvait voir que la princesse était effacée et ailleurs.

Charlène de Monaco se moque d’Albert de Monaco à Peille


Les monarques à Monaco sont très au taquais face à la protection des animaux. Il est tout à fait normal de voir le couple princier poser la première pierre pour le nouveau refuge SPA de Monaco. Ce dernier se trouve dans la commune de Peille.

Monaco-Info a annoncé que le prince Albert de Monaco et la princesse Charlène de Monaco ont placé la première pierre pour le refuge. Pendant un instant, on a vu la princesse Charlène de Monaco se moquer légèrement de son époux.