Après deux mois de thérapie au sein de cet établissement spécialisé à Zurich Charlène de Monaco s’enfonce dans son épuisement. Et pourtant, ces derniers temps, les médias ont cru comprendre que la princesse se retrouve en bonne voie de guérison. Cependant, cette absence à la célébration de la Sainte Dévote ne signifie pas que le traitement se déroule comme prévu.

Charlène de Monaco s’enfonce dans son épuisement


En effet, la rumeur comme quoi son état de santé s’améliore progressivement ne se confirme pas pour le moment.

Apparemment, Charlène de Monaco s’enfonce dans son épuisement d’ordre physique et mentale malgré la thérapie.
Dans ce sens, le magazine France Dimanche nous rapporte les dernières nouvelles concernant l’évolution de la santé de la princesse.

Apparemment, la maman de Jacques et Gabriella n’arrive toujours pas à se remettre de sa maladie qui ne cesse de s’aggraver.
Notamment, « le pire serait à craindre pour la princesse de 44 ans » selon les déclarations du magazine people.

La déclaration du palais sur la princesse


Dernièrement, le palais parle de la princesse isolée en Suisse qui se rétablit d’une « façon satisfaisante et très encourageante ».
En effet, cette affirmation a pour but de rassurer les admirateurs qui s’inquiètent et s’intéressent vivement à cette fameuse maladie.

Par la suite, cette annonce du palais prend une tournure encore plus troublante quand elle évoque les soins dentaires.
Dans ce sens, cette thérapie va empêcher l’épouse du prince Albert de Monaco de rentrer au Rocher pour la Sainte-Dévote.

Apparemment, Charlène de Monaco s’enfonce d’autant plus dans sa dépression comme elle doit encore rester dans la solitude un moment.

Une nouvelle hypothèse sur l’évolution de sa santé


En même temps, les observateurs se penchent plus sur cette partie où le communiqué parle des soins dentaires en particulier.

Dans ce sens, France Dimanche se questionne sur l’éventualité que l’infection de la sphère ORL s’aggrave jusqu’à atteindre ses dents.
Notamment, cette infection qui lui vaut un très long séjour à l’hôpital en Afrique du Sud après une intervention chirurgicale.

De plus, cette période de convalescence sous surveillance médicale dans ce centre à Zurich ne fait qu’amplifier le doute.
Pour terminer, nous continuons d’espérer que la maman de Jacques et Gabriella puisse se remettre sur pieds au plus vite.