Charlène de Monaco, ses jumeaux piégés au milieu de leur discorde conjugal ! De nouvelles craintes font surface sur l’avenir des jumeaux du Rocher. Si l’épouse d’Albert II de Monaco se remet doucement de sa maladie, leurs enfants seraient pour leur part en danger.

Charlène de Monaco, ses jumeaux piégés au milieu de leur discorde conjugal


Retirée au domaine familial des Grimaldi, à Roc Agel, la première Dame de Monaco aurait été à nouveau forcé de se séparer de ses jumeaux. Et pour cause, son état nécessiterait beaucoup de calme pour une rapide convalescence. De ce fait, pour Gabriella et Jacques, cette nouvelle disposition se vivrait comme un véritable drame. Pour rappel, leur maman a fait définitivement son retour en mars dernier. Si elle devait s’installer au Palais, elle aurait préféré habiter à Roc Agel pour être loin des paparazzis et des médias.

Soignée pour épuisement émotionnel et physique en Suisse, Charlène de Monaco continuerait donc sa longue convalescence à Monaco. Si les enfants ont été très heureux d’apprendre le retour de leur mère, ils en seraient autrement actuellement. Gabriella et Jacques seraient interdits de communiquer avec leur mère à cause de la maladie de dont elle souffrirait. Pour la version allemande du magazine In Touch, « A Monaco, un nouveau psychodrame se révèle. Les jumeaux tomberont-ils malades aussi ? »

Gabriella et Jacques exposés à une maladie contagieuse par leur mère ?

Pour le magazine, « La science a démontré que les enfants de parents au prise avec des troubles mentaux, courent un risque accru d’être en proie à ces maladies. » Et d’ajouter « C’est exactement ce qui inquiète de nombreux monégasques. » Toujours pour cette revue, la princesse souffrirait d’une maladie mentale voire même d’une dépression. « Les conséquences possibles [pour les enfants] : troubles du développement, échec scolaire ou problèmes de comportement. »

Pour le prince Albert II de Monaco, cette situation l’angoisserait également selon France Dimanche. « Confronté à l’absence de sa femme, Albert, lui aussi bouleversé, a assisté au désolant spectacle de deux enfants en souffrance qui sombrent inexorablement dans la tristesse et le chaos intérieur. » D’ailleurs, Jacques montrerait déjà des signes d’instabilité en repoussant sa sœur par des gestes agressifs et « dans le regard une dureté impressionnante. »