Le gourou mental de Charlène de Monaco subit une tentative d’incendie dans le passé de la part d’un patient rebelle. Dans ce sens, le prince Albert de Monaco paie le prix fort pour cette thérapie de son épouse troublée mentalement. En même temps, le jeune britannique de 30 ans gourou mental de la première dame monégasque nous livre quelques confidences.

Une thérapie qui coute cher


En effet, la princesse Charlène de Monaco reste à Montreux en Suisse pendant quelques mois pour sa thérapie contre l’épuisement.
Dans ce sens, cette clinique spécialisée aide les ultrariches à surmonter les problèmes de dépendance et de trouble mentale.

Apparemment, le prince Albert de Monaco n’hésite pas à dépenser une petite fortune pour la santé de sa chère épouse.
Notamment, le papa de Jacques et Gabriella fait chauffer la carte bleue avec ce traitement qui coute 43000 euros par semaine.

En même temps, la première dame de Monaco peut profiter des soins de qualité 24h/24 au sein de cet établissement.

Révélations sur le gourou mental


En effet, la maman de Jacques et Gabriella se porte mieux après quelques mois de thérapie dans cette fameuse clinique.

En même temps, un gourou mental s’occupe personnellement de la première dame de Monaco en état d’épuisement tous les jours.
Dans ce sens, le jeune britannique de 30 ans Topes Calland offre ses services à cette clinique dans Les Alpes.

Apparemment, le fameux gourou reçoit une rémunération s’élevant à la somme de 12 000 euros pour une journée de travail.
Par ailleurs, ce guide de Charlène de Monaco subit une tentative d’incendie dans le cadre de son travail selon ses confidences.

Le gourou de Charlène de Monaco tentative d’incendie


En effet, le jeune britannique qui s’occupe de la princesse Charlène de Monaco subit une tentative d’incendie à une époque.
Apparemment, il s’agit d’un patient de 14 ans avec un trouble mental qui tente de le bruler durant son sommeil.

Dans ce sens, le gourou mental confie que « la puberté peut parfois exacerber une légère instabilité » des jeunes patients.
Cependant, actuellement le jeune patient en question réussit à surmonter ses troubles d’ordre mentale et retrouve une vie parfaitement normale.

En même temps, il ne veut pas évoquer l’évolution ni la nature de la maladie dont souffre la première dame.