Charlène de Monaco terrassée par une opération doit se servir d’une paille pour se nourrir en raison de sa fragilité. Dans ce sens, les séquelles de ces interventions chirurgicales se manifestent par une perte de poids troublante de la première dame. En même temps, nous allons vous rapporter les dernières nouvelles concernant l’évolution de son état après avoir frôler la mort.

Charlène de Monaco terrassée par une opération


En effet, un expert de l’observation de la vie des têtes couronnées déclare Charlène de Monaco terrassée par une opération.
Dans ce sens, la version allemande de RTL ne manque pas de rapporter ce fait troublant concernant la première dame monégasque.

En même temps, RTL partage la première photo de la maman de Jacques et Gabriella après un long moment d’absence.
Notamment, l’épouse du prince souverain Albert de Monaco porte un manteau ample avec une nouvelle coupe de cheveux sur la photo.

Apparemment, son accoutrement lui sert surtout à dissimuler sa silhouette très fine en raison de ses graves problèmes de santé.

Une perte de poids troublante


En effet, durant une année où elle enchaine les problèmes de santé, la princesse subit cinq interventions délicates et scrupuleuses.
Par la suite, son infection la zone ORL qui lui vaut un très long séjour à l’hôpital affecte son poids.

Dans ce sens, la princesse perd près de la moitié de son poids et ne pèse plus que 50 kilos.
Notamment, le magazine New York Post rapporte cette perte de poids troublante de la première dame en décembre dernier.

Par la suite, comme ses proches continuent de s’inquiéter énormément, Ici Paris revient sur cette affirmation du New York Post.

Révélation sur l’évolution de son état de santé


En effet, Charlène de Monaco terrassée par une opération échappe de justesse la mort alors que le palais l’annonce stabilisée.
Dans ce sens, ses proches dénoncent le palais qui semble minimiser la gravité de l’état de santé de la première dame.

Apparemment, elle ne peut plus ingurgiter normalement sa nourriture après l’intervention sur ses sinus, son nez, sa gorge et une oreille.
Notamment, l’ancienne nageuse doit se contenter d’aliment sous forme liquide qu’elle va ingérer à l’aide d’une paille, selon un proche.

En même temps, fragilisée et exténuée par six mois d’opérations la maman de Jacques et Gabriella subit toujours les séquelles.