Les séquelles de son infection ORL entrainent pour Charlène de Monaco ultra fragilisée un état d’épuisement physique et moral. Apparemment, une entité se sert de cet état de santé de son épouse dans le but de déstabiliser le prince. Par conséquent, face à cette manigance le prince souverain Albert de Monaco hors de lui décide d’exprimer son mécontentement.

Charlène de Monaco ultra fragilisée


En effet, pour la célébration du 64ème anniversaire de son époux, les médecins laissent Charlène de Monaco ultra fragilisée rentrer.

Dans ce sens, la première dame se retrouve isolée dans une clinique spécialisée en Suisse faute d’épuisement physique et moral.
En même temps, après les quatre mois de thérapie la princesse semble sur la bonne voie de la guérison.

Par ailleurs, la maman de Jacques et Gabriella se confronte à cette dépression après son traitement pour une infection ORL.
Mais encore, en plus des nombreuses interventions chirurgicales qui l’anéantissent, son passé de nageuse professionnelle contribue également dans son malheur.

Manigance pour déstabiliser Albert


En même temps, des complotistes se servent de Charlène de Monaco ultra fragilisée pour déstabiliser son époux le prince Albert.

Dans ce sens, le magazine Corriere del sera partage son avis concernant ce sujet sensible de la santé de la princesse.
Notamment, Gérard Davet et Fabrice Lhomme effectuent une enquête à propos des « Dossiers du Rocher » partagée dans Le Monde.

En même temps, ils aboutissent à un site anonyme qui cible les proches du prince souverain Albert de Monaco.
Apparemment, Point de Vue aborde également le sujet en se penchant sur le scandale immobilier toujours dans le but de déstabiliser.

La réaction du prince Albert de Monaco


En effet, face à cette fâcheuse situation l’époux de Charlène de Monaco ne peut rester silencieux et décide de réagir.

Dans ce sens, le prince Albert de Monaco blâme les responsables de « cette campagne diffamatoire et anonyme ».
Notamment, de lancer des « rumeurs mensongères et de calomnies qui cible plusieurs serviteurs de la Principauté ».

En même temps, ces complotistes tentent de s’en prendre à l’État de Monaco et à ses institutions à travers ces personnalités.
Par ailleurs, les rumeurs concernant la première dame concernant sa santé ou encore sa vie de couple proviennent de ce réseau.