Le prince Albert veut à tout prix protéger son épouse Charlène de Monaco vulnérable face à un certain corbeau. Apparemment, ce fameux corbeau s’en prend aux proches du prince souverain du Rocher pour une affaire d’escroquerie dans le passé. En même temps, la première dame rentre au pays après quelques mois de traitement en Suisse se retrouve en danger.

Charlène de Monaco vulnérable


En effet, ces derniers mois le corbeau ne cesse de s’en prendre aux proches et aux collaborateurs du prince Albert.
Dans ce sens, le magazine Ici Paris nous rapporte la liste des personnes auxquels le fameux corbeau s’attaque dernièrement.

Notamment, le cas de l’avocat Thierry Lacoste un ami du prince ou encore l’administrateur de ses biens Claude Palmero.
Apparemment, le corbeau procède dans sa stratégie pour destabiliser le prince souverain de Monaco par une « campagne de dénigrement ».

Par ailleurs, la princesse Charlène de Monaco vulnérable risque de connaitre le même sort que Laurent Anselmi et Didier Linotte.

Hyper protégée par Albert face à corbeau


En effet, l’objectif principal du corbeau reste de « saper l’autorité du prince et faire main basse sur Monaco ».
Notamment, une source confie qu’il n’apprécie pas la décision du prince de mettre en avant une nouvelle génération de dirigeants.

Dans ce sens, dans le cadre d’une interview avec le magazine Paris Match Albert déclare ne pas vouloir changer d’avis.
En même temps, le souverain du Rocher se retrouve en difficulté comme il doit protéger son royaume en premier lieu.

Par ailleurs, il s’inquiète également pour sa chère épouse Charlène de Monaco qui vient à peine de rentrer au pays.

Les mobiles du corbeau


En effet, le magazine Histoires royales rapporte que le corbeau accuse le prince Albert de Monaco d’escroquerie et de corruption.

Dans ce sens, la princesse Charlène de Monaco vulnérable débarque au pays au beau milieu de cette attaque du corbeau.
Par conséquent, son époux le prince Albert de Monaco s’inquiète comme le corbeau peut envisager de s’en prendre à elle.

En même temps, le magazine Histoires royales décrit ce fameux corbeau comme l’un des plus gros promoteurs immobiliers de la principauté.
Notamment, les proches du prince Albert affirment qu’il s’agit certainement de Patrice Pastor mais ce-dernier renie cette accusation sans preuve.