Leur baiser non convaincant confirme entre Charlène et Albert de Monaco des tensions qui persistent malgré leurs efforts pour dissimuler. Dans ce sens, ces rumeurs alimentant des frictions au sein du couple princier ne cessent de circuler sur les réseaux. En même temps, les confidences du prince souverain de Monaco ne réussissent pas à les balayer comme les gestes trahissent.

Leur baiser non convaincant


En effet, Charlène et Albert de Monaco en tensions veulent afficher une belle unité en public le 22 juin dernier.
Et pourtant, la presse italienne ne semble pas totalement convaincue par leur geste, notamment le cas du magazine Il Corriere.

Dans ce sens, la publication ne manque pas de partager quelques photos du couple princier s’échangeant un baiser.
Apparemment, ce fameux baiser parait plus amical qu’amoureux, certains vont même jusqu’à le qualifier de fraternel.

Notamment, les lèvres des parents de Jacques et Gabriella se touchent à peine, insinuant la gêne et la tension qui demeure.

Charlène et Albert de Monaco tensions


En effet, le média italien affirme qu’entre Charlène et Albert de Monaco les tensions et les rancunes persistent toujours.
Dans ce sens, les bruits à propos des frictions au sein du couple princier circulent toujours comme pour l’année dernière.

Et pourtant, le papa de Jacques et Gabriella ne manque jamais de rassurer le public à ce propos dans ses interviews.
Notamment, durant la période où sa chère et tendre épouse se retrouve contrainte de rester hospitalisée en Afrique du Sud.

Apparemment, l’ancienne tueuse des bassins subit un très long séjour dans ce centre hospitalier faute d’une infection du sphère ORL.

Les confidences du prince Albert


En effet, le prince Albert de Monaco déclare dans une interview avec Point de Vue que son épouse lui manque énormément.

Par la suite, il ne manque pas de dénoncer les articles qui alimentent des éventuelles tensions au sein de son couple.
Dans ce sens, certains vont même jusqu’à alimenter l’éventualité d’un divorce avant la fin de l’année faute de cette crise.

Apparemment, le papa de Jacques et Gabriella affirme que toutes ces publications dérangent et blessent profondément.
Notamment, sa chère et tendre épouse fragilisée par sa maladie et son état d’épuisement, lui-même et tout le peuple monégasque.