Un événement dans le passé provoquant pour Charlotte Casiraghi un conflit latent avec Charlène de Monaco se manifeste de nouveau. Apparemment, l’ancienne épouse de Gad Elmaleh ne supporte pas un geste de la première dame qu’elle considère comme une trahison. Par la suite, la fille de Caroline de Monaco préfère prendre ses distances avec le prince Albert et son épouse.

Une trahison exhumée


En effet, la fille de Caroline de Monaco s’attend à l’époque à devenir la marraine des jumeaux Jacques et Gabriella.
Dans ce sens, le magazine Reines et rois nous rappelle cette situation que l’héritière monégasque considère comme une véritable trahison.

Par conséquent, l’ancienne épouse de Gad Elmaleh terriblement déçu décide de ne pas assister au baptême des héritiers du trône.
Notamment, la cérémonie de haute importance pour la famille se déroule au sein de la Notre Dame Immaculée de Monaco.

Par la suite, cette situation va engendrer pour Charlotte Casiraghi un conflit latent avec la princesse Charlène de Monaco.

Charlotte Casiraghi conflit latent avec Charlène de Monaco


En effet, tous les membres de la famille princière ne veulent strictement pas manquer cet événement important sous aucun prétexte.

Dans ce sens, les jumeaux peuvent compter sur la présence de leurs tantes les princesses Caroline et Stéphanie de Monaco.
Et pourtant, Charlotte Casiraghi en conflit latent avec la princesse Charlène de Monaco ne se présente pas pour la cérémonie.

Apparemment, celle qui partage actuellement la vie de Dimitri Rassam n’arrive pas à pardonner à son oncle et sa tante.
Notamment, de ne pas l’avoir choisi comme la marraine d’un des héritiers du trône monégasque pour cette cérémonie du baptême.

Un affront à la tradition familiale


En effet, le titre tant convoité de parrain de Jacques revient au cousin germain du prince Albert Christopher Levine Jr.
En même temps, le parrain de la petite Gabriella n’est autre que le frère de sa chère maman Gareth Wittstock.

De plus, Charlotte Casiraghi doit renoncer à devenir la marraine pour céder à Diane de Polignac Nigra et Nerine Pienaar.

Dans ce sens, la décision de la première de faire de sa meilleure amie la marraine s’oppose à la tradition.
Apparemment, selon la tradition les parrains des enfants princiers doivent appartenir soit à la famille Grimaldi étendue soit au Gotha.