Nous allons évoquer dans cet article, le chèque énergie, la prime de Noël, la prime Macron et le treizième mois. Dans ce sens, vous toucherez toutes ces aides financières au mois de décembre pour préparer les fêtes de fin d’année. En même temps, nous allons également parler des conditions d’attribution, des montants et des dates de versement de ces primes.

Le chèque énergie exceptionnel


En effet, le chèque énergie exceptionnel touche 12 millions de ménages contre 5,8 millions pour la version classique en 2022.

Dans ce sens, cette aide sociale vise à subvenir aux besoins en chauffage de 40% des familles les plus modestes.
Apparemment, ce chèque non encaissable peut régler des factures de gaz, d’électricité, de fioul, de bois ou de certains travaux énergétiques.

Notamment, 200€ pour un revenu fiscal de référence par unité de consommation inférieur à 10800€, ou 100€ le cas échéant.
Par ailleurs, vous pouvez découvrir comment calculer l’unité de consommation de votre foyer sur le site de l’Insee.

La prime de Noël


En effet, comme le chèque énergie et les autres aides financiers, la prime de Noël concerne les bénéficiaires des minima sociaux.

Dans ce sens, Pôle Emploi s’occupe du versement de manière fixe au titre de la prime forfaitaire pour reprise d’activité.
Notamment, des allocations de solidarité spécifique et équivalent retraite, ou versée et majorée par la CAF au titre du RSA.

Apparemment, au montant de 152,45€ pour une personne seule ou de 228,67€ pour un couple, pouvant atteindre 381,12€ avec 3 enfants.
De plus, des syndicats ont demandé sa revalorisation à 500€ pour tous les sans emploi pour faire face à l’inflation.

La prime Macron et le treizième mois


En effet, la Prime de partage de la valeur plus communément appelée prime Macron remplace l’ancienne Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat.

La Loi du 16 août 2022 portant sur les mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat entraine cette prime.
Apparemment, elle peut atteindre 3’000€, voire 6’000€ dans le cas d’un accord d’intéressement, d’un organisme d’intérêt général ou d’un ESAT.

D’un autre côté, il ne faut pas oublier la prime du treizième mois, une rémunération complémentaire accordée par l’employeur pour ses employés.
Notamment, son montant est équivalent à un mois entier de salaire mensuel brut ou à la moyenne des salaires sur un an.